Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images

© AFP 2021 OLIVIER CHASSIGNOLEVoiture brûlée à Bron pendant la nuit de violences
Voiture brûlée à Bron pendant la nuit de violences - Sputnik France, 1920, 07.03.2021
S'abonner
Un véhicule de police a été complètement détruit par un important groupe d’individus durant la troisième nuit de violences frappant la métropole de Lyon. Cette fois, c’est la commune de Bron qui a été le théâtre d’émeutes ayant conduit à cinq interpellations, selon le ministre de l’Intérieur.

Pour la troisième soirée consécutive, l’agglomération lyonnaise a été témoin de violences urbaines. Après le quartier sensible de la Duchère et la commune de Rillieux-la-Pape, c’est celle de Bron qui a été touchée. Selon le magazine régional LyonMag, des voitures ont été incendiées dans le quartier de Parilly et des guet-apens ont été tendus aux forces de l’ordre.

Le Syndicat Indépendant des Commissaires de Police a publié sur Twitter une vidéo montrant un groupe d’une quinzaine de «voyous [qui] s'en prennent à une voiture de police».

«La culture de l’excuse, le sentiment d’impunité, l’absence d'incarcération. Le cocktail explosif qui donne cela», s’indigne le syndicat.

Actes dénoncés

Gérald Darmanin a fait état sur Twitter de cinq interpellations à Bron en dénonçant les violences urbaines «inacceptables» qui se poursuivent depuis trois jours dans l'agglomération lyonnaise.

«Aucun acte de violence ne saurait être accepté. Soutien aux forces de police», a-t-il estimé.

Le maire Jérémie Bréaud a salué sur Twitter «le courage» des policiers «face à une extrême minorité d’individus qui n’ont pas compris que le temps du laxisme est terminé à Bron».

Il s’est également adressé «à celles et ceux qui jettent de l’huile sur le feu en colportant des mensonges auprès des jeunes à des fins électoralistes»:

«Ce procédé n’a jamais fonctionné et je ne vous lâcherai pas. Si des incidents graves arrivent, ils en seront responsables».

Émeutes précédentes

Le 4 mars, le quartier sensible de la Duchère à Lyon a été le théâtre de heurts opposant les forces de l’ordre et des habitants. Des voitures et poubelles ont été incendiées. La mairie a avancé que les affrontements pourraient être liés à un accident de scooter survenu la veille, quand un jeune de 13 ans a été gravement blessé.

Le lendemain une trentaine d’individus ont attaqué le mobilier urbain de Rillieux-la-Pape, une commune située en banlieue lyonnaise. Au moins 12 voitures ont de plus été incendiées. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала