Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Kremlin dément la tenue d'une réunion Poutine-Fillon à Moscou début mars, comme l'affirmait un journal russe

© Sputnik . Mikhail KlimentievFrançois Fillon et Vladimir Poutine en décembre 2018
François Fillon et Vladimir Poutine en décembre 2018 - Sputnik France, 1920, 09.03.2021
S'abonner
L’ex-chef du gouvernement français, qui s’était rendu dans la capitale russe plus tôt en mars, a été reçu par le Président Poutine, a déclaré le 9 mars le journal Kommersant. Au lendemain, ces informations ont été démenties par le Kremlin.

Le quotidien russe Kommersant a déclaré le 9 mars que Vladimir Poutine s’est entretenu avec l’ancien Premier ministre français François Fillon en visite à Moscou début mars.

Le 4 mars dernier, le Président russe avait annoncé recevoir «un ami et un collègue» de l’étranger arrivé en Russie pour un déplacement d’affaires, sans toutefois dévoiler son nom. Par la suite, le porte-parole du Kremlin a fait savoir qu’il s’agissait d’une «rencontre personnelle».

Le lendemain de la déclaration du journal, le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a démenti qu'il s'agissait de François Fillon.

«Je peux démentir cela, les informations de mes collègues sont incorrectes», a déclaré M.Peskov lors d’un point de presse, réitérant qu'il ne divulguerait pas le nom de l'invité, car «il s’agit des réunions personnelles du Président».

Réunion avec des membres de la CCIFR

Le quotidien a rappelé que MM. Poutine et Fillon ont coopéré à l’époque où ce dernier occupait le poste de Premier ministre en France, et entretiennent depuis lors des relations amicales.

Le 3 mars, la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe (CCIFR) a annoncé que M.Fillon s’était rendu à Moscou où il s’était entretenu avec des représentants de compagnies membres de la Chambre.

Premier ministre de 2007 à 2012 sous Nicolas Sarkozy et un des favoris de l’élection présidentielle française de 2017, François Fillon a été condamné en juin 2020 à cinq ans de prison, dont deux ferme, pour des emplois fictifs concernant notamment sa femme Penelope.

Reconnu coupable de détournement de fonds publics et complicité et recel d’abus de biens sociaux, il a également écopé de 375.000 euros d’amende et 10 ans d’inéligibilité. Le couple Fillon a fait appel de la décision.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала