Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les trois avions russes les plus «cools», d’après un magazine US

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosAvion amphibie russe Be-200
Avion amphibie russe Be-200 - Sputnik France, 1920, 11.03.2021
S'abonner
Les experts du magazine Popular Mechanics ont dressé une liste des avions, hélicoptères et drones les plus «cools» des quarante dernières années. Y brillent trois avions russes et un soviétique.

Trois avions russes -un civil et deux militaires- figurent sur la liste des aéronefs les plus «cools» des années 1980-2020 établie par le magazine américain Popular Mechanics, qui les recense en fonction de l’année de leur premier vol.

Be-200

L’avion amphibie bombardier d’eau Be-200 Altair, fruit du travail du bureau d’études Beriev, a ainsi été nommé meilleur avion de 1998.

«Conçu pour lutter contre les incendies, l’avion amphibie Altair a un ventre en forme de bateau et deux turboréacteurs montés au-dessus de ses ailes. Le Be-200 peut larguer 12 tonnes d’eau sur une cible en feu avant de faire escale sur un lac ou en mer pour remplir ses réservoirs en seulement 14 secondes», détaille le magazine.

Le Be-200 a souvent participé à l’extinction des feux de forêts en Russie, mais aussi en Grèce, en Serbie, en Israël et au Portugal. Durant l’été 2011, ce canadair a fait l’objet d’une batterie de tests en France.

Polyvalent, il peut également être configuré pour le fret, les passagers ou même être utilisé comme ambulance volante.

MiG-1.44 et Su-57

L’avion le plus «cool» de l’an 2000 est un prototype du chasseur de 5e génération. Il s’agit de l’appareil à aile delta Mikoyan MiG-1.44 MFI (MFI pour «chasseur polyvalent» en russe), toujours selon Popular Mechanics.

En 2010, c’est le chasseur russe de 5e génération Sukhoi Su-57 qui a pris la première place grâce à ses «furtivité, vitesse, armes modernes et technologies», poursuit le magazine. Le Su-57, précédemment nommé PAK FA et T-50, est destiné à détruire des cibles aériennes, terrestres et des navires de surface. Selon ses concepteurs, sa vitesse supersonique, sa maniabilité hors du commun, sa faible signature radar et ses équipements de bord dernier cri lui donnent une supériorité sur ses concurrents.

Mriya, un avion soviétique

L’Antonov An-225 Mriya, qui a effectué son premier vol à l’époque de l’URSS, en 1988, a aussi attiré l’attention des experts du Popular Mechanics. Construit pour transporter des vaisseaux spatiaux soviétiques, c’était le plus gros avion du monde lorsqu'il a décollé pour la première fois en 1988, précise le magazine.

«Doté de 32 roues et de six turboréacteurs, l'An-225 peut transporter jusqu'à 550.000 livres [249,5 kg] de fret. Le Mriya a récemment transporté une énorme cargaison de produits médicaux anti-Covid de Chine vers l'Europe», rappelel Popular Mechanics.

Deux Airbus figurent aussi sur la liste qui comprend en outre beaucoup d’appareils américains, le chasseur européen Eurofighter Typhoon, des chasseurs chinois et iranien, ainsi que des avions allemand, canadien, taïwanais et slovaque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала