Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les retards de livraison du vaccin d’AstraZeneca à l’UE expliqués par le Financial Times

© AP Photo / Michael ReichelVaccin d'AstraZeneca
Vaccin d'AstraZeneca - Sputnik France, 1920, 14.03.2021
S'abonner
L’absence d’autorisation d’une usine néerlandaise fabricant des doses du vaccin d’AstraZeneca pour livrer sa production à l’UE a déclenché un retard dans les livraisons, indique le Financial Times. L’entreprise n’a pas encore présenté les informations nécessaires à l’Agence européenne des médicaments (EMA), précise le média.

Après que l’entreprise britanno-suédoise AstraZeneca a annoncé de nouveaux retards dans les livraisons de son vaccin à l’Union européenne, le Financial Times explique ces contraintes par le fait qu’une de ses usines est bloquée pour des raisons administratives.

Située dans la ville néerlandaise de Leyde, elle figure comme l’un des principaux sites de fabrication de la substance active du sérum, tout comme l’usine belge Seneffe.

Cependant, six mois après la signature du contrat avec la Commission européenne, elle n’est toujours pas autorisée à fournir les doses produites, selon le journal.

Pas d'autorisation de la part de l'EMA

Dirigée par la compagnie Halix, l’entreprise s’est engagée à produire et livrer au moins cinq millions de doses à l’Union européenne par mois. Bien que la production soit en cours, l’usine n’a pas reçu d’autorisation de livraison de la part de l’Agence européenne des médicaments (EMA), indiquent des responsables de l’UE cités par le quotidien britannique. Le régulateur sanitaire n’a pas obtenu les informations nécessaires d’AstraZeneca, indiquent-ils.

Interrogé à ce sujet, un porte-parole du géant pharmaceutique a déclaré auprès du Financial Times que l’approbation par l’EMA restait cependant «sur la bonne voie avec nos projets d’origines».

Cette baisse dans les livraisons a conduit à la suspension d’un projet pilote de vaccination dans le land de Thuringe, en Allemagne, où le taux d'incidence reste le plus élevé du pays, poursuit le quotidien. La campagne devait débuter avant la fin du mois de mars pour les personnes âgées vivant à domicile.

Livraisons retardées

Auparavant, AstraZeneca avait annoncé opter pour des sites de production hors de l’UE à cause de difficultés de production. La société avait également invoqué des «restrictions d’exportations» pour les vaccins fabriqués hors UE, ce qui réduira les livraisons au premier trimestre» et «vraisemblablement» au deuxième.

Cela explique l’impossibilité de livrer les 300 millions de doses initialement prévues vers la fin du deuxième trimestre, alors que la Commission européenne en avait réservé jusqu’à 400 millions. AstraZeneca dit pouvoir fournir 30 millions de doses pour le premier trimestre au lieu de 120 millions, et 70 millions au lieu de 180 pour le deuxième.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала