Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une policière étranglée, deux autres blessés par un homme qui lance: «on va vous tuer, flics de merde»

Police - Sputnik France, 1920, 14.03.2021
S'abonner
Un simple différend de circulation a dégénéré à Champigny-sur-Marne ce 14 mars. Un homme criant «on va vous tuer, flics de merde» a étranglé une policière et a blessé et insulté deux de ses collègues, selon Le Parisien. Une enquête pour tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte.

Un homme de 32 ans s’en est pris à une policière en l’étranglant et à deux de ses collègues, quand elle lui a demandé de bouger son véhicule qui gênait la circulation à Champigny-sur-Marne ce dimanche 14 mars, fait savoir Le Parisien.

Un policier - Sputnik France, 1920, 14.03.2021
Un policier tue par balles un homme qui l'attaquait à l'arme blanche à Paris

Avant son arrivée au travail, une policière affectée au commissariat de Champigny-sur-Marne a cherché à se garer mais un automobiliste mal placé lui a bloqué la route. Quand elle a appris qu’il était en train de décharger son véhicule, la policière lui a demandé de le déplacer. Toutefois, il l’a mal pris et a été virulent envers la femme de 27 ans. Ainsi, elle a prévenu ses collègues de la situation, ce qui a déclenché la rage du trentenaire devant elle.

À l’arrivée des policiers, les trois fonctionnaires ont tenté d’interpeller l’homme âgé de 32 ans, mais en vain. En résistant, il s’en est pris à une policière et a commencé à l’étrangler. Quand après plusieurs tentatives de libérer leur collègue les policiers n’ont pas réussi, ils ont donné à l’agresseur des coups de matraques et ont fait usage de leur lanceur de balles de défense (LBD), pour qu’il lâche sa prise qui a failli être mortelle, car la policière avait visiblement commencé à perdre connaissance.

Placé en garde à vue

L’homme a été finalement interpellé et placé en garde à vue. Une enquête pour tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte contre l’agresseur, selon le parquet de Créteil. En outre, deux frères du mis en cause et sa femme ont été également placés en garde à vue pour des menaces envers les policiers qu’ils avaient lancées lors du déroulement des faits. Le suspect n’était pas connu des services de police.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала