Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un touriste français détenu en Iran accusé d'espionnage, selon son avocat

Téhéran - Sputnik France, 1920, 15.03.2021
S'abonner
Détenu en Iran depuis 10 mois, un touriste français vient d’être accusé d'«espionnage et de propagande contre le système», indique l’un de ses avocats sur Twitter. Il encourt une peine d’emprisonnement de longue durée.

Arrêté en Iran il y a un 10 mois, un touriste français de 35 ans, Benjamin, fait l’objet d’accusations d'«espionnage et de propagande contre le système», a déclaré l'un de ses avocats sur Twitter.

Il a été inculpé de deux chefs d'accusation: espionnage et propagande contre la République islamique, a dit Saïd Dehghan.

L'avocat a également indiqué que le touriste, Benjamin, avait été accusé de «propagande contre le système» à cause d'un message publié sur les réseaux sociaux dans lequel il disait que «le hijab est obligatoire» en Iran mais pas dans d'autres pays islamiques.

Selon l’avocat, il a été accusé d'espionnage pour avoir pris des photos de zones interdites.

Son arrestation

Cet homme de 35 ans avait été arrêté en mai 2020 après avoir piloté un drone dans le désert près de la frontière entre le Turkménistan et l'Iran.

En revenant sur les conditions de sa détention, l'avocat a précisé qu'il était détenu dans la prison de Vakilabad de la ville de Mashhad.

«Sa santé est bonne, il a accès à ses avocats, bénéficie d'une protection consulaire et les responsables de l'ambassade de France ont été en contact régulier avec lui», a fait savoir Me Dehghan auprès de Reuters.

Le touriste risque d'écoper d'une peine d’emprisonnement de longue durée, a-t-il précisé.

En février, Saeid Dehghan avait déclaré que son client faisait l’objet d’accusations «contradictoires et sans fondements».

En réaction à cette arrestation, le Quai d’Orsay avait déclaré suivre de près cette situation. Des visites consulaires avaient été effectuées en prison et des contacts étaient maintenus avec lui par l'ambassade de France à Téhéran ainsi qu’avec sa famille par les services du ministère à Paris, a précisé la diplomatie française.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала