Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Allemagne, des dirigeants régionaux appellent à approuver le Spoutnik V

© Sputnik / Aller dans la banque de photosUne chaîne de production du vaccin russe Spoutnik V
Une chaîne de production du vaccin russe Spoutnik V - Sputnik France, 1920, 18.03.2021
S'abonner
Alors que l'Agence européenne des médicaments a commencé début mars l’examen du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, les ministres-présidents de Saxe, de Saxe-Anhalt et de Thuringe, en Allemagne, appellent à son homologation.

Trois ministres-présidents est-allemands encouragent l'utilisation du Spoutnik V. En effet, les chefs de gouvernement de Saxe, de Saxe-Anhalt et de Thuringe ont annoncé leur position ce jeudi au groupe de médias Funke.

«La Russie est un grand pays de la science, et je ne doute pas que la science y soit capable de produire un vaccin puissant», a ainsi déclaré le ministre-président de Saxe Michael Kretschmer, cité par le Süddeutsche Zeitung. Il estime que «le vaccin doit être approuvé».

Pour le numéro un de Thuringe, Bodo Ramelow, il faut approuver davantage de vaccins alternatifs car la dépendance à AstraZeneca rend la stratégie de vaccination vulnérable. «Il est donc important que la question du Spoutnik V soit enfin traitée avec insistance.»

«Je ne veux pas d'approbation politique. Mais je ne veux pas non plus de rejet politique», a ajouté M.Ramelow.

De son côté, Reiner Haseloff, qui préside la Saxe-Anhalt, a rappelé que l'Agence européenne des médicaments (EMA) devait d'abord décider de l'homologation. «En principe, cependant, ce qui suit s'applique: dans la lutte contre le coronavirus, nous acceptons tout vaccin sûr et efficace et qui nous aide à surmonter la pandémie», a-t-il fait valoir.

«Quand il s'agit de la santé des personnes, l'origine ne devrait pas avoir d'importance. Enfant, j'ai été immunisé avec un vaccin antipoliomyélitique russe. Je n'ai aucun problème avec ça.»

L’Europe se tourne-t-elle vers le vaccin russe?

Début mars, le ministre-président de la Bavière Markus Söder avait invité l’EMA à accélérer la procédure d’examen de nouveaux vaccins, y compris du Spoutnik V.

Mercredi dernier, Thierry Breton, le commissaire européen pour le marché intérieur, a estimé que l’UE pourrait aider la Russie à produire son vaccin Spoutnik V sur le territoire européen.

La fabrication en Europe

Le 8 mars, le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) et le groupe Adienne Pharma&Biotech ont signé un accord sur la production du vaccin anti-Covid russe en Italie, qui devrait être lancée en juillet. Selon le président de la Chambre de commerce italo-russe Vincenzo Trani, le Spoutnik V sera fabriqué sur le sol italien même si l’EMA refuse de l’homologuer.

Quant à la France, pour le moment, «toutes les capacités de production françaises sont saturées par d'autres vaccins», a indiqué le 9 mars un responsable du ministère de l'Économie qui avance que le pays ne peut donc pas produire le vaccin russe.

Le RFPI a pour sa part annoncé le 15 mars avoir des accords de production pour le Spoutnik V avec des entreprises en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie. «Actuellement, des négociations [sont] en cours avec un certain nombre de fabricants pour augmenter la production dans l'UE», a précisé un représentant du fonds.

L’EMA a annoncé le 4 mars avoir entamé l’examen du Spoutnik V, homologué en Russie en août 2020. Les autorités russes se sont alors déclarées prêtes à fournir des doses à 50 millions d'Européens à partir de juin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала