Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Besoin immédiat: selon un ex-ministre tchèque il est trop tard pour discuter de l'utilisation du Spoutnik V

© Sputnik / Aller dans la banque de photosVaccin Spoutnik V
Vaccin Spoutnik V  - Sputnik France, 1920, 22.03.2021
S'abonner
N'entamer que maintenant l'examen de l'utilisation en République tchèque du vaccin Spoutnik V? L’ex-ministre de la Santé de ce pays, qui avait proposé de faire appel à ce produit russe, a lancé sur la chaîne de télévision de Prague CNN Prima News que cela ne servait à rien car le produit était nécessaire dans l'immédiat.

L’ancien ministre tchèque de la Santé et actuel conseiller du Président en matière de Santé, Roman Prymula, a affirmé que son pays n’avait plus besoin que la possibilité de l'utilisation du vaccin Spoutnik V y soit examinée. Selon le responsable, qui avait proposé cette option par le passé, cela n’est plus d’actualité, les discussions ayant pris trop de temps.

«Je ne sais plus à quelle étape de l'examen cela se trouve, mais nous en avons parlé si longtemps que cela n’a plus de sens. Le produit était nécessaire pour vacciner au cours des prochains mois, car après il y aura assez d'autres vaccins. [...] Quand tout le cycle d'enregistrement sera accompli, comme c'est officiellement présenté, nous n'aurons plus accès à ce vaccin», explique-t-il sur la chaîne de télévision de Prague CNN Prima News.

L'ancien ministre de la Santé a en outre proposé aux autorités tchèques d'acheter l’AstraZeneca aux pays qui ont cessé de l'utiliser. Selon lui, il ne faut pas renoncer à ce produit globalement bon à cause de quelques cas d’aggravation.

Démission

Alors que Roman Prymula a été nommé ministre de la Santé en septembre après la démission de son prédécesseur Adam Vojtech, avec pour mission spéciale d’endiguer l’épidémie, il a été sommé de démissionner après avoir été photographié sans masque, sortant d’un restaurant qui était censé être fermé en raison de l’état d’urgence sanitaire.

Vaccination en République tchèque

Pour la campagne de vaccination de la population depuis fin décembre 2020, le vaccin de Pfizer/BioNTech ont été utilisés en République Tchèque, ensuite, celui d’AstraZeneca  depuis fin janvier 2021, et, enfin, dès le mois de février, le pays a aussi approuvé l’utilisation du produit de Moderna. En outre, en février, le Président tchèque a appelé à l’utilisation du Spoutnik V dans le pays, et adressé une lettre à Vladimir Poutine demandant l’accès au vaccin. Message qui a reçu une réponse positive du chef d’État russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала