Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le RN rêve d’«écouter des Noirs parler de racisme»: une humoriste se saisit de la polémique sur les réunions non mixtes

© AFP 2021 BERTRAND GUAYUNEF syndicat étudiant
UNEF syndicat étudiant - Sputnik France, 1920, 29.03.2021
S'abonner
À la Une la semaine dernière, les réunions non mixtes et les réactions d’indignation qu’elles ont suscitées à droite ont été abordées par une humoriste sur France Inter.

Lancée la semaine dernière, la polémique autour des réunions non mixtes de l’Unef a atteint son apogée ce week-end suite aux propos d’Audrey Pulvar qui a admis qu’il ne fallait pas «jeter dehors» la personne blanche, mais qu’on pouvait par contre lui demander de «se taire». Des propos de l’adjointe de la maire de Paris qui ont créé une onde de choc. Un sujet dont s’est emparée Charline Vanhœnacker, humoriste sur France Inter dont la prestation a oscillé entre la volonté des militants RN d’assister à de tels événements et la perplexité de l’humoriste: sans les Blancs, qui aurait signé «le traité sur l’abolition de l’esclavage»?

Rappelant que les réunions en cette année de pandémie sont devenues rares, elle a ironisé sur le fait que dès qu’on apprend qu’il y a une réunion non mixte à 11h00 du matin, soudain tout le monde veut y participer. Elle estime que c’est surtout pour le RN que le thème est d’actualité, ne serait-ce qu’en raison de la vive réaction qu’il a suscité à droite?

«Aujourd’hui, visiblement, il y a des militants du Rassemblement national qui sont tellement en manque de réunions qu’ils rêvent d’aller écouter des Noirs qui parlent de racisme et de discriminations».

Et son ironie sur le RN ne s’arrête pas là. En effet, elle suggère aux juges d’instruction que s’ils souhaitent que Marine Le Pen se déplace dans leurs bureaux d’organiser une réunion non mixte.

«Non-discrimination à l’embauche»

Charline Vanhœnacker a en outre souligné que les Blancs pouvaient apporter «une vraie plus-value» aux réunions, «comme raconter leurs histoires de non-contrôle au faciès ou de non-discrimination à l’embauche» – un écho aux exemples de discrimination que vivent les Noirs – et qu’il ne fallait ainsi pas privilégier la non-mixité. «Les réunions non mixtes accueillent les personnes discriminées. Mais quand les Blancs se plaignent de ne pas pouvoir y participer, ils se sentent discriminés de jamais n’avoir été discriminés».

«La présence des Blancs pour parler des problèmes des Noirs est indispensable, comme la présence des hommes pour parler des problèmes des femmes», avance l’humoriste qui lâche qu’à l’époque coloniale, «les Blancs participaient à toutes les réunions avec les Noirs et ça posait pas de problèmes [...].Je vous rappelle que sans les Blancs, il n’y aurait pas eu grand monde pour signer le traité sur l’abolition de l’esclavage!».

Tollé autour des réunions non mixtes

La pratique avouée par Mélanie Luce, présidente de l'Unef, et argumentée par le souci de «permettre aux personnes touchées par le racisme de pouvoir exprimer ce qu'elles subissent», a suscité une avalanche de réactions.

Mais le débat a pris une nouvelle tournure quand Audrey Pulvar a lancé que les personnes blanches qui y assistent doivent «se taire, être spectatrices ou spectateur silencieux».

Réagissant à cette déclaration, Marine Le Pen a estimé que le parquet devait engager des poursuites «pour provocation à la discrimination raciale» contre l’ancienne journaliste. Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, a pris sa défense, soulignant qu’Audrey Pulvar n’est pas raciste et qu’elle a «juste compris ce qu'est un groupe de parole».

​Nathalie Loiseau, eurodéputée et ancienne ministre, a également réagi. Ne souhaitant pas s’en prendre à Mme Pulvar, elle juge que la France «ne souffre que trop de polémiques stériles».

​En réaction, les internautes lui ont rappelé son passé auprès de l’Union des étudiants de droite, décrite par Mediapart comme «un syndicat né sur les cendres du GUD» (Groupe union défense).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала