Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Francis Lalanne invite les gens à s’embrasser lors d’une manifestation contre les restrictions à Nice – vidéo

Nice - Sputnik France, 1920, 30.03.2021
S'abonner
Le chanteur Francis Lalanne s'est rendu le 28 mars à une manifestation illégale organisée pour protester contre les restrictions sanitaires imposées à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Il a invité la foule à s'embrasser malgré les gestes barrières visant à endiguer la propagation du Covid-19.

Alors que les Alpes-Maritimes sont concernées par les restrictions sanitaires renforcées, quelque 350 personnes se sont réunies illégalement le 28 mars sur la place Garibaldi de Nice pour exprimer leur mécontentement, rapporte Nice-Matin. Parmi elles se trouvait le chanteur Francis Lalanne qui a lancé un appel pour le moins particulier aux manifestants.

Entre deux chansons, il a invité la foule à s’embrasser:

«Je vous propose de commettre un délit, sous les yeux des forces de l'ordre qui ne diront rien, je vous propose de vous embrasser les uns les autres».

«Un irrespect total»

La vidéo de cette prise de parole a provoqué des réactions indignées.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a qualifié ce rassemblement d’«irresponsable», dénonçant «un irrespect total pour nos soignants en première ligne et pour l’immense majorité des Niçoises et des Niçois». Il a également réclamé «des sanctions exemplaires contre les organisateurs».

Un appel à l’Armée visant à destituer Macron

M.Lalanne a déjà attiré l’attention en janvier, lorsqu’il avait rédigé une tribune pour demander à l’Armée de renverser Emmanuel Macron. Il est depuis sous le coup d’une enquête pour «provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation». Le chanteur peut se voir appliquer l’article 413-3 du Code pénal qui prévoit cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.

Un département très touché par le coronavirus

L’aggravation de la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes a entraîné l’instauration dès le 22 février d’une série de mesures visant à lutter contre le Covid-19. C’est ainsi devenu le premier département à s’être vu imposer un confinement du week-end.

De plus, des mesures «de freinage massif» y ont été annoncées depuis le 19 mars.

Selon les données du 29 mars de Santé Publique France, 732 personnes sont actuellement hospitalisées avec le Covid-19. Le taux d’incidence (le nombre de cas pour 100.000 habitants) s’est élevé le 26 mars à 463.

Les Français ne comprennent plus

D’après un récent sondage Elabe pour BFM TV publié le 24 mars, les dernières mesures annoncées par le gouvernement, dont le reconfinement de 16 départements, ont été particulièrement mal accueillies. Ces nouvelles restrictions sont jugées incohérentes par 74% des sondés, inefficaces par 73% d’entre eux et difficiles à comprendre pour 65%.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала