Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Havre: une femme violemment tabassée après avoir refusé de donner son numéro de téléphone

Le Havre - Sputnik France, 1920, 04.04.2021
S'abonner
Un jeune de 26 ans a été placé en garde à vue après avoir insulté et frappé une femme qui avait refusé de lui donner son numéro de téléphone, rapporte 76Actu. Les blessures de la victime lui ont valu sept jours d’ITT.

Mardi 30 mars, une jeune femme de 20 ans s’est fait aborder par un homme de 26 ans à proximité d’un arrêt de tram à la place Jenner au Havre (Seine-Maritime). Ce dernier lui a demandé son numéro de téléphone. Face à son refus, il l’a insultée et lui a assené plusieurs coups, indique le site 76Actu.

La victime est parvenue à le repousser et s’est rendue au commissariat du quartier de Caucriauville. Les agents de la BAC sont rapidement intervenus et ont retrouvé l’agresseur. Les deux se connaissaient, puisqu’il l’avait déjà harcelée auparavant.

Caméra - Sputnik France, 1920, 27.03.2021
«Agression insupportable»: une journaliste de France 3 attaquée lors d'un reportage en Ardèche

Elle s’est vu octroyer sept jours d’incapacité totale de travail (ITT), ce qui devrait valoir au jeune homme 1.500 euros d’amende pour coups et blessures. Il a été placé en garde à vue et a reconnu avoir donné «deux claques» à sa victime, niant le reste des faits. Il a reçu une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) et sera jugé au mois de mai.

Meurtre sur conjoint

Dans la même semaine, au Havre, un quadragénaire syrien a été mis en examen, accusé d’avoir tué sa femme de même nationalité et âgée d’une trentaine d’années. Les faits se sont produits lorsque leurs cinq enfants se trouvaient à l’école. L’homme l’aurait «frappée de plusieurs coups de couteau», d’après le procureur de la République du Havre à l’AFP.

Alors que l’égalité hommes-femmes reste la «grande cause du quinquennat» d’Emmanuel Macron, les violences à l’égard des femmes ont continué de grimper, avec par exemple une hausse de 16% des violences conjugales en 2019. Cette année-là, 146 femmes sont décédées des mains de leur partenaire. Par ailleurs, 99% des femmes ont affirmé avoir été victimes d’actes ou de comportements sexistes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала