À Paris, une messe sans aucun geste barrière dans une église «pleine à craquer» - vidéo

Dans une église - Sputnik Afrique, 1920, 05.04.2021
Dans une église «pleine à craquer» à l’occasion d’une messe pour le week-end de Pâques à Paris, prêtres et fidèles sont venus très nombreux sans prendre quelque précaution que ce soit: un témoin, «encore sous le choc», a mis en ligne une vidéo de cet office religieux.

Malgré les nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 et les restrictions supplémentaires qui viennent d’être annoncées il y a quelques jours par le Président, une vidéo postée sur YouTube semble sortie d’une toute autre époque, celle de l’avant-confinement. En effet, on y voit de nombreux fidèles qui ne portent pas de masque et qui se côtoient, ainsi qu’un prêtre qui ne respecte pas non plus les gestes barrières. Pourtant, la vidéo a été prise dans l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile à Paris le samedi 3 avril.

Un témoin s’est retrouvé dans cette église «pleine à craquer». Il a alors alerté Le Parisien et envoyé au journal le lien vers la vidéo de la cérémonie.

Il constate que les gens se serrent les uns contre les autres «dans un endroit clos» et que le prêtre officie lui-même sans masque, «au mépris de tous les efforts qu’on fait collectivement».

Sur la vidéo, les personnes présentes ne respectent aucune distanciation physique, tandis que les baptisés trempent leur tête dans la même eau.

«Je suis encore sous le choc. À un moment où la situation [sanitaire en France, ndlr] est grave, où on se serre tous la ceinture, on fait tous des efforts... Il y a quand même des enjeux très importants. On en est à fermer les écoles […] ça m’a choqué, horrifié, c’est dangereux», déclare le témoin.

Le Diocèse stupéfait

La consigne du côté du diocèse de Paris était pourtant claire: port du masque obligatoire dans les églises pour les plus de 11 ans, la distanciation également.

«Le curé passe sa main de bouche en bouche […] J’étais vraiment estomaqué», ajoute le témoin.

Contacté par Le Parisien, le Diocèse de Paris, qui a visionné la vidéo, a fait part de sa stupéfaction.

«De toute évidence, les consignes sanitaires n’ont pas été respectées», a-t-il indiqué au journal.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала