Serbie: d’outsider à champion d’Europe de la vaccination

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosAleksandar Vucic (archive photo)
Aleksandar Vucic (archive photo) - Sputnik France, 1920, 07.04.2021
Voisine et candidate à l’Union européenne, la Serbie a eu de la chance de ne pas en être encore membre. En achetant massivement des vaccins européens, mais également chinois et russes, elle a évité la pénurie que connaissent les pays membres de l’UE. L’occasion de redorer son image et de jouer un rôle non négligeable dans la bataille vaccinale.

Une vaccination d’une lenteur «inacceptable» en Europe, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En effet, seuls 10% de la population européenne s’est-elle vu administrer une dose de vaccin et 4% a reçu deux piqûres, souligne-t-elle dans un communiqué du 31 mars. Pourtant, certains s’en tirent mieux que d’autres. Après le Royaume-Uni, un autre pays, candidat à l’Union européenne depuis 2012, se fait remarquer pour sa gestion de la crise sanitaire: la Serbie, notamment grâce à ses accords avec la Russie et la Chine.

Le pays a d’ores et déjà vacciné plus de 21% de sa population, y compris les migrants, et n’hésite pas à donner des doses à ses pays voisins. Ainsi, la Macédoine du Nord a-t-elle reçu 40.000 doses du vaccin Spoutnik V. Belgrade à même invité des ressortissants étrangers à venir se faire vacciner, gratuitement, sur son sol. Fin mars, ce sont 22.000 non-Serbes qui ont pu recevoir une dose et repartir immunisés.

Une infirmière tient une ampoule contenant le vaccin Spoutnik V - Sputnik France, 1920, 07.04.2021
La Bavière signe un contrat préliminaire pour l’achat du Spoutnik V
Un pied de nez à l’Union européenne qui ne se presse pas de répondre aux perches tendues par la Russie et la Chine, alors que la vaccination stagne sur le vieux continent. Certains pays membres font pourtant fi de la lenteur plus ou moins délibérée de l’UE et se fournissent ailleurs. La Hongrie, la Slovaquie et maintenant l’Allemagne, où la Bavière vient d’annoncer la commande du Spoutnik V, ont ainsi pris Bruxelles de court.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала