Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un politique «actuellement au gouvernement» était «effectivement» à un dîner clandestin, selon un serveur

© Photo Pixabye / QyweeDes bouteilles de vin
Des bouteilles de vin - Sputnik France, 1920, 08.04.2021
S'abonner
Alors que les soupçons persistent quant à la probable participation de membres du gouvernement à des dîners clandestins en pleine épidémie, un serveur recruté illégalement le 1er avril a confié sur TPMP qu’il y avait eu à cette soirée «un homme politique en poste actuellement au gouvernement».

Un jeune homme recruté comme serveur lors d’un dîner clandestin le 1er avril est venu témoigner sur le plateau de Touche pas à mon poste le 7 avril.

Dissimulant son visage avec un masque, une casquette et des lunettes de soleil, l’homme souhaitant se présenter comme «Bruno» a décidé de s’exprimer parce qu’il croit que «ces personnes doivent assumer leurs actes». Il a fait savoir que ce travail n’était pas déclaré, comme il était engagé «au black pour continuer à garder le chômage».

Pas de masque ni de test PCR

Bruno a expliqué que c’était un ami travaillant «sur ce genre de soirée» qui l’avait mis en contact avec la personne s’occupant de l’organisation.

«On m’a fait passer un entretien par téléphone qui a duré une vingtaine de minutes. Ils m’ont appelé vers 15h15 pour me donner juste l’adresse, 88 rue Vivienne. On me prend mon téléphone et on me demande de l’éteindre. On me dit qu’il y aura des personnalités et que je n’aurai pas le droit de communiquer avec elles», a expliqué le jeune homme.

Il a également précisé qu’on lui a demandé s’il avait un test PCR négatif, ce qu’il a confirmé, mais sans qu’en soit exigée la preuve.

Le serveur a affirmé que vers 21h, «la salle [était] pleine» avec «environ une quarantaine de convives». Or, personne ne portait de masque à l’exception de quelques-uns en cuisine, et les invités se faisaient la bise.

Un politicien et un animateur télé

Tout en avouant qu’il avait une mauvaise mémoire, le serveur a cependant «directement» reconnu «un animateur qui a bercé [s]on enfance et un chroniqueur qui travaille encore en ce moment sur le service public».

À la question de savoir si des personnalités politiques étaient présentes, il a tranché:

«Effectivement il y avait un homme politique en poste actuellement au gouvernement». Et de préciser qu’il s’agissait d’«une personne qui a des cheveux gris».

Autour de minuit, Cyril Hanouna a fait une mise à jour en signalant que Bruno n’avait pas encore reconnu de membre du gouvernement après que l’équipe de TPMP lui a montré un trombinoscope. L’animateur a souligné qu’ils continuaient à investiguer.

Les premiers soupçons quant à cette affaire viennent du collectionneur Pierre-Jean Chalençon dans un reportage de M6. C’est lui et le cuisinier Christophe Leroy qui sont soupçonnés d’organiser ces soirées clandestines au Palais Vivienne.

«J'ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres», y avait-il assuré.

Des propos qu’il a présenté par la suite comme étant une «blague».

Accusé par M.Chalençon de «calomnies», la chaîne a insisté sur la crédibilité de son reportage et a souligné la présence d’«au moins un membre du gouvernement» à une des soirées.

Attal invité

Pierre-Jean Chalençon, au mois de février, assurait que Gabriel Attal devait venir «dîner prochainement». Le porte-parole du gouvernement a démenti sur France 2 le 6 avril: «Non j'ai découvert cette invitation avec cette vidéo».

Une incohérence de taille puisque presque en même temps Marlène Schiappa, sur Franceinfo, livrait une autre version:

«Je sais de source sûre et confirmée qu'il y a effectivement bien eu une invitation et que Gabriel Attal l'a refusée.» 

Il «n’est jamais venu», tranche Chalençon

Contacté par l’équipe de Jean-Marc Morandini, Pierre-Jean Chalençon a démenti le témoignage de Bruno en le jugeant être un «imposteur».

«Ce jeune homme n'est jamais venu. La preuve, il ne connaît même pas l'adresse. Il affirme être allé au 88, rue Vivienne, or le Palais est au 36! Il ne risquait pas de nous trouver.»

Le collectionneur a assuré que «les serveurs étaient déjà là» à 15h15, l’heure de rendez-vous fixée selon l’invité du TPMP. Et de poursuivre que le jeune homme indiquait «qu'ils étaient cinq serveurs», alors qu’en réalité «ils n'étaient que trois, deux frères et un garçon» qu’il connaît. En outre, au lieu des cinq tables évoquées, «il y en avait huit» «sur la vidéo de M6», précise le collectionneur.

«Tout est faux dans ce qu'il raconte. Il dit avoir vu un homme politique, puis l'avoir ensuite cherché sur Internet et que c'est un membre du gouvernement avec des cheveux gris. Ça aussi c'est un mensonge, comme le fait qu'il y avait un ancien animateur télé ou un chroniqueur de France Télé. Tout est faux! Il n'est jamais venu chez moi, comment peut-on l'inviter sur un plateau pour témoigner alors que c'est un imposteur?»
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала