Deux nouveaux variants du Covid-19 découverts en Russie?

CC BY 2.0 / NIAID / Novel Coronavirus SARS-CoV-2Coronavirus SARS-CoV-2 (photo d'archives)
Coronavirus SARS-CoV-2 (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 19.04.2021
Après les très célèbres variants anglais, sud-africain et plus récemment brésilien, est-ce au tour d’un «variant russe», ou plutôt «sibérien», de voir le jour? La directrice de l’agence sanitaire russe a informé que des mutations du SARS-CoV-2 jusqu’ici inconnues étaient examinées en Sibérie.

Des variants du nord-ouest de la Russie et de Sibérie sont en train de se former en Russie, a déclaré ce lundi Anna Popova, directrice de l’agence sanitaire russe (Rospotrebnadzor).

«Nous avons en Fédération de Russie des mutations que nous étudions, des mutations qui ne sont caractéristiques d’aucun des variants décrits à l’étranger», a-t-elle indiqué lors d’une réunion du département de médecine de l’Académie russe des sciences.

Selon la responsable, leurs descriptions seront publiées dès que les documents appropriés seront prêts.

Pas d’inquiétudes pour l’instant?

À l’automne 2020, Mme Popova avait fait savoir que des mutations du coronavirus avaient été enregistrées en Sibérie. Cependant, précisait-elle alors, ces changements de la structure du virus ne les rendent pas plus dangereux et n’influent pas sur leur importance épidémiologique.

Plus tôt en avril, elle n’avait pas exclu l’apparition d’un variant qui contaminerait les personnes ayant déjà eu le Covid.

Mutations

Des «variants nationaux» du SARS-CoV-2 ont été détectés dans de nombreux pays. Certains sont qualifiés de «préoccupants» ou de «variants à suivre» en raison de leur impact (transmissibilité, contagiosité, échappement immunitaire potentiel).

Les variants anglais, sud-africain et brésilien signalés fin 2020 et début 2021 sont qualifiés de «préoccupants», car considérés comme plus contagieux. Le variant brésilien a été identifié dans 52 pays, celui sud-africain dans 82 pays et le variant anglais dans 132 pays, selon le dernier bilan de l'OMS.

En général, les mutations sont caractéristiques pour tous les virus et augmentent avec la fréquence des infections.

Ainsi, le virologue Alexeï Agranovski, professeur à l’université d’État de Moscou, expliquait dans une interview sur YouTube que l’apparition de nouveaux variants du coronavirus était un processus tout à fait naturel et régulier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала