Les autorités de Prague veulent que Moscou rende un terrain de l’ambassade russe

© Sputnik . Eduard Erben / Aller dans la banque de photosPrague
Prague - Sputnik France, 1920, 19.04.2021
Dans le contexte de la crise diplomatique entre Moscou et Prague, le maire de l'arrondissement Prague 7 de la capitale tchèque a appelé le gouvernement à reprendre une partie du territoire occupé par l’ambassade russe.

Les autorités de la ville de Prague aspirent à ce que la Russie restitue 0,5 hectare du parc Stromovka où se trouve l’ambassade russe, fait savoir le maire du district Prague 7 (Praha 7), Jan Cizinsky.

«Le conseil municipal de Prague vient de demander au gouvernement de la République tchèque de négocier le retour de la taille de l’ambassade de la Fédération de Russie à celle d’avant l’invasion des troupes du pacte de Varsovie le 21 août 1968. 53 ans après, l’occupation d’une partie de Stromovka par la Fédération de Russie doit se terminer», écrit l’officiel sur Twitter.

Comme le rappelle novinky.cz, en août 1968, les soldats du pacte de Varsovie ont déployé un camp dans le parc de Stromovka et l’ont transformé en une base militaire. Puis l’ambassade soviétique a «incorporé» ce territoire qu’elle a gardé après le retrait des troupes soviétiques du pays en 1991.

Diplomates expulsés

Cette réclamation intervient dans le contexte de la crise diplomatique opposant Prague à Moscou. Le 17 avril, la partie tchèque a annoncé son intention d’expulser 18 employés de l’ambassade russe identifiés comme des agents des services d’espionnage en lien avec l’explosion d’un dépôt de munitions à Vrbetice en 2014 qui a fait deux morts.

La police tchèque a pour sa part indiqué rechercher deux hommes ayant la même identité que les individus soupçonnés par Londres dans l’empoisonnement de l’ex-agent double Sergueï Skripal en 2018. D’après Prague, ils ont également joué un rôle dans l’explosion à Vrbetice.

La Russie, qui dément toute implication de ses services secrets dans l’accident, a réagi en expulsant 20 diplomates tchèques en poste à Moscou.

Kiev rompt un contrat de bail avec l'ambassade russe.

En mars, le conseil municipal de Kiev a pris la décision de résilier le contrat de bail portant sur trois terrains qui devaient accueillir de nouveaux bâtiments de l'ambassade russe.

L'accord en question avait été conclu en 1998, mais les travaux de construction n'ont débuté sur aucun des trois terrains. La partie russe a indiqué qu'elle allait vérifier la conformité de la décision à la loi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала