Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Tourcoing et Aubenas en proie à des violences urbaines depuis plusieurs nuits consécutives – vidéo exclusives

© SputnikQuatrième nuit de tensions à Tourcoing, le 20 avril 2021
Quatrième nuit de tensions à Tourcoing, le 20 avril 2021 - Sputnik France, 1920, 21.04.2021
S'abonner
La ville de Tourcoing, dans le Nord, a connu une quatrième nuit de tensions, a constaté le correspondant de Sputnik sur place. Aubenas, dans l’Ardèche, subi elle aussi sa deuxième nuit d'emeutes consécutive.

La ville de Tourcoing, dans le Nord, a vécu une série de nuit d'émeutes ponctuée d’échauffourées entre émeutiers et policiers.

Le 20 avril, lors d’une quatrième nuit d’affrontements, les forces de l’ordre se sont déployées dans les différents quartiers de Tourcoing mais les troubles à l’ordre public sont restés très isolés. Quelques feux de détritus ont tout de même été constatés dans la ville. Au moins deux individus ont été interpellés.

Des incidents avaient éclaté dans la soirée du 17 avril, continués le 18 et le 19 avril, à la suite d’une intervention pour un rodéo dans le quartier Croix-Rouge. Les violences urbaines ont été marquées par des jets de projectiles sur les forces de l'ordre.

À son tour, la préfecture, parlant de la deuxième nuit agitée, avait indiqué que les «incidents» avaient continué au moins jusqu’à minuit, avec aussi des jets de projectiles, sans faire de blessés.

Puis, les émeutes urbaines se sont poursuivies avec des affrontements entre des individus et les forces de l’ordre avec des tirs de mortier d’artifice, ont indiqué plusieurs sources policières, signalant dix gardes à vue mais aucun blessé, d’après l’AFP.

Dans la soirée du 20 avril, sept personnes ont été interpellées, et six ont été placées en garde à vue pour incendies et tirs de mortier, a précisé la police.

Tensions à Aubenas

Les violences contre les forces de l’ordre et les pompiers ont aussi explosé à Aubenas, dans l’Ardèche, pour la deuxième nuit consécutive.

Selon les pompiers de l’Ardèche, une vingtaine de feux de poubelles et de voitures ont été allumés vers 23h30 dans la nuit du 20 au 21 avril, rapporte France Bleu.

La situation s’est dégradée vers 2h30 du matin, lorsque des jeunes du quartier ont mis en place des barrages avec des détritus qu’ils ont incendiés.

Quand les pompiers et les agents de police sont arrivés, ils ont été victimes de jets de pierres. Les véhicules des pompiers ont également été endommagés.

France Bleu indique que le centre médico-social a aussi été touché car un véhicule a été incendié contre le garage du bâtiment.

D’après la radio, le Pôle des services, un immeuble de 800 mètres carrés, a également été endommagé par le feu.

Ce 21 avril au matin, vers 5h30, les secours ne pouvaient pas accéder au quartier et les pompiers attendaient des renforts de police pour pouvoir intervenir.

Appelés sous un faux prétexte

Ces troubles ont eu lieu après une autre nuit agitée dans le même quartier. France Bleu précise que dans la nuit du 19 au 20 avril, un guet-apens avait été tendu à des policiers. Alors qu’ils intervenaient pour un feu de poubelles inexistant, ils ont été pris pour cible par un groupe de caillasseurs au visage dissimulé sous des capuches et des masques. La vitre arrière a alors été brisée. Aucun blessé n’a été déploré.

De son côté, le maire d’Aubenas s’est refusé à tout commentaire ce 21 avril.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала