Le système antiaérien Dôme de fer intercepte des roquettes tirées depuis la bande de Gaza, le 13 mai 2021 - Sputnik Afrique

En continu: Abbas réclame que les USA interviennent et arrêtent «l’agression d’Israël»

Après avoir annoncé la présence de ses soldats dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a fait marche arrière vendredi en évoquant un «problème de communication en interne» alors que le bilan palestinien de ses frappes a franchi le seuil des 100 morts.

Les forces terrestres israéliennes ne sont pas entrées dans la bande de Gaza pendant la nuit mais ont participé à frapper des cibles à l'intérieur de l'enclave, a déclaré le porte-parole des Forces de défense israéliennes, Jonathan Conricus, suite aux informations données annonçant la présence des soldats dans la bande de Gaza.

«Il y a eu des forces terrestres qui ont été impliquées dans la frappe de cibles à l'intérieur de la bande de Gaza», a-t-il précisé, regrettant un «problème de communication en interne».

Annonce d’une opération dans la bande de Gaza

Deux heures avant cette clarification, le porte-parole avait annoncé que «l'aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans Gaza».

Interrogé par l'AFP, il a confirmé que des soldats étaient entrés «dans» la bande de Gaza contrôlée par les islamistes du Hamas, sans préciser leur nombre, ni la durée, ni l'étendue de l'opération.

Tsahal avait massé jeudi chars et véhicules blindés le long du territoire palestinien d'où les troupes israéliennes s'étaient retirées unilatéralement en 2005. Le ministère de la Défense a donné le feu vert à l'armée pour mobiliser au besoin des milliers de réservistes.

Tensions nocturnes

Peu après minuit, des groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré un nouveau barrage de roquettes vers le sud d'Israël, limitrophe de l'enclave palestinienne. L'aviation israélienne a poursuivi ses bombardements de sites du Hamas, alors que des centaines d'habitants palestiniens ont dû quitter leurs maisons précipitamment pour fuir les frappes.

 

Moments forts
21:22 14.05.2021
15:53 14.05.2021
08:50 14.05.2021
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
22:54 14.05.2021
22:09 14.05.2021
21:50 14.05.2021

L’aviation a annoncé dans la soirée avoir neutralisé une unité de missiles anti-char et des sites de lancement. Un missile anti-char appartenant au Jihad islamique* a par la suite été détruit, a rapporté le service de presse.

*Organisation terroriste interdite en Russie

21:22 14.05.2021

Le ministère de la Santé de l'enclave fait état de 126 Palestiniens tués, dont 31 enfants

Bombardement israélien dans la bande de Gaza, le 13 mai 2021 - Sputnik Afrique, 1920
Frappes à Gaza: «Sortir de ma maison? C'est risqué. Rester à la maison? C'est risqué. Je ne peux rien faire»
21:07 14.05.2021
20:53 14.05.2021
Plateau du Golan, archives - Sputnik Afrique, 1920
Trois roquettes tirées en direction d'Israël depuis le territoire syrien
20:20 14.05.2021

Selon le dernier décompte de Tsahal, plus de 2.000 tirs de roquettes ont été effectués depuis la bande de Gaza en direction du territoire israélien depuis le début de la dernière escalade du conflit, le 10 mai. Les systèmes antiaériens en ont intercepté la moitié.

20:14 14.05.2021
19:46 14.05.2021

Dans le même temps, les États-Unis vont poursuivre leurs efforts en vue d'une désescalade, a ajouté la présidence.

19:35 14.05.2021

Le Président de l’Autorité palestinienne «rejette toute responsabilité pour cette escalade dangereuse et le sang du peuple palestinien sur le gouvernement israélien» dans un communiqué de l’administration diffusé par l’agence de presse Wafa. Mahmoud Abbas «demande à l’administration américaine de s’ingérer immédiatement afin d’arrêter cette agression d’Israël avant que la situation ne soit hors contrôle».

Палестинцы покидают свой дом во время израильских воздушных и артиллерийских ударов в секторе Газа - Sputnik Afrique, 1920
Les Palestiniens quittent leurs maisons
19:29 14.05.2021

«La France est le seul pays démocratique à interdire ces manifestations», se sont indignés les avocats de l'Association des Palestiniens en Île-de-France.

Ainsi, Me Sefen Guez Guez, Me Dominique Cochain et Me Ouadie Elhamamouchi comptent faire «appel devant le Conseil d'État de ce rejet».

Émeutes à Sarcelles, le 20 juillet 2014 - Sputnik Afrique, 1920
Violences urbaines de 2014 sur la Palestine: de quels scénarios Darmanin et Hidalgo ont-ils peur? - vidéos
19:00 14.05.2021
18:54 14.05.2021
18:41 14.05.2021
18:24 14.05.2021
18:10 14.05.2021
Un drapeau palestinien - Sputnik Afrique, 1920
Les actes antisémites s’enchaînent en Occident sur fond de crise au Proche-Orient - vidéos
17:56 14.05.2021
An Israeli man looks inside a synagogue, after it was set on fire by Arab-Israelis, in the mixed Jewish-Arab city of Lod on May 14, 2021, during clashes between Israeli far-right extremists and Arab-Israelis - Sputnik Afrique, 1920
L'ambassadeur d'Israël en France compare les manifs pro-palestiniennes à du soutien au terrorisme
17:41 14.05.2021
17:13 14.05.2021
16:55 14.05.2021

Tsahal a attaqué ces derniers jours «des dizaines de cibles navales du Hamas, dont des navires, des dépôts d'armes, des postes d'observation et des complexes militaires du réseau naval», indique le service de presse de l’armée sur Twitter en ajoutant la vidéo d’une attaque.

16:51 14.05.2021

Le Premier ministre israélien a prévenu vendredi que les raids sur la bande de Gaza n'allaient pas prendre fin prochainement, après une intensification des frappes de l'armée sur l'enclave, ayant déjà fait plus de 100 morts en quelques jours.

«J'ai dit que nous infligerions de sérieux revers au Hamas et à d'autres groupes terroristes [...]. Ils payent et continueront de payer chèrement. Ce n'est pas encore fini», a déclaré M.Netanyahou après une réunion au ministère de la Défense, d'après un communiqué.

16:33 14.05.2021
16:24 14.05.2021
15:53 14.05.2021

De sources palestiniennes, l'offensive israélienne sur Gaza depuis lundi a fait au moins 122 morts, dont 31 enfants et 20 femmes, et quelque 900 blessés.

En Israël, le bilan s'élève à huit morts. Un soldat a été tué ce vendredi en patrouille le long de la frontière avec la bande de Gaza.

Une tour détruite dans une frappe israélienne contre Gaza, le 12 mai 2021  - Sputnik Afrique, 1920
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
15:06 14.05.2021

Les États-Unis, principal allié diplomatique d'Israël, ont refusé qu'une réunion virtuelle publique consacrée au conflit israélo-palestinien se déroule vendredi, puis ont finalement accepté qu'elle ait lieu dimanche.

La Chine, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité, a en revanche pris la défense des Palestiniens dans l'enceinte onusienne, où elle utilise fréquemment son droit de veto pour bloquer les motions visant ses alliés, comme la Syrie.

Devant la presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a estimé que Washington s'opposait ainsi, à lui seul, à la volonté de la communauté internationale.

«Les États-Unis répètent qu'ils se préoccupent des droits des musulmans [...] mais ils ignorent la souffrance des Palestiniens», a martelé Mme Hua.

La porte-parole chinoise a fait le rapprochement avec l'intérêt porté par Washington aux Ouïghours, une ethnie musulmane du nord-ouest de la Chine qui selon des organisations de défense des droits de l'homme subit la répression de Pékin.

«Les États-Unis devraient se rendre compte que la vie des Palestiniens est tout aussi précieuse», a-t-elle tonné.

14:10 14.05.2021

«Nous avons connu en 2014 une manifestation extrêmement violente, très difficile. La situation est de très très grande tension. Et je pense que cette décision est une décision sage», a déclaré ce vendredi sur radio J.

14:02 14.05.2021

Ce vendredi, les locaux de la chancellerie et du ministère autrichien des Affaires étrangères arborent le drapeau israélien en signe de «solidarité» face aux «attaques» dirigées «depuis la bande de Gaza» par «le Hamas et d'autres groupes terroristes».

«Je condamne avec la plus grande fermeté les attaques contre Israël depuis la bande de Gaza», écrit le chancelier conservateur Sebastian Kurz dans une déclaration transmise à l'AFP. «Israël a le droit de se défendre contre ces attaques. Pour témoigner de notre entière solidarité [...], nous avons hissé le drapeau israélien».

«Rien ne justifie les plus de 1.000 roquettes tirées jusqu'à présent sur Israël depuis Gaza par le Hamas et d'autres groupes terroristes et nous soutenons fermement la sécurité d'Israël», a précisé le ministre des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg.

Le parquet autrichien a par ailleurs ouvert une enquête après la tenue de propos antisémites lors d'une manifestation de soutien aux Palestiniens mercredi à Vienne.

12:32 14.05.2021

«Quiconque attaque une synagogue, quiconque endommage des symboles juifs montre qu'il ne s'agit pas de la critique d'un État, de la politique d'un gouvernement, mais d'une agression et de haine contre une religion et ceux qui y appartiennent», a déclaré lors d'une conférence de presse le porte-parole d’Angela Merkel Steffen Seibert, après des débordements lors de rassemblements liés au conflit israélo-palestinien.

11:33 14.05.2021

Sur RMC ce vendredi matin, Daniel Saada, ambassadeur d'Israël en France, a comparé la manifestation en soutien de la Palestine prévue samedi à Paris, puis interdite, à une manifestation pour les assassins de Samuel Paty.

«Ce n'est pas une guerre entre Palestiniens et Israéliens. C'est une guerre entre une organisation terroriste et une démocratie. Ceux qui veulent descendre dans la rue pour soutenir une organisation terroriste... Je peux comprendre qu'on prenne des précautions. Ceux qui descendent dans la rue pour crier "mort aux juifs", je peux comprendre qu'on veuille les interdire», a-t-il déclaré.

Il a ensuite comparé les manifestants pro-palestiniens aux «gens qui voudraient descendre dans la rue pour soutenir ceux qui ont égorgé le professeur Samuel Paty».

09:24 14.05.2021

Le département d'État américain a appelé jeudi les ressortissants américains à «éviter de se rendre en Israël» en raison de la flambée de violence de ces derniers jours entre Israéliens et Palestiniens.

Le niveau d'avertissement aux voyageurs, qui avait été abaissé ces dernières semaines à la faveur de l'amélioration de la situation sanitaire liée à la pandémie dans l'État hébreu, a été relevé du deuxième au troisième cran sur quatre.

«Évitez de vous rendre en Israël en raison du conflit armé et de troubles civils», écrit le département d'État dans son nouvel avertissement.

Le gouvernement américain recommande plus catégoriquement de ne pas se rendre dans la bande de Gaza en raison «du terrorisme, de troubles civils et du conflit armé», ainsi qu'en Cisjordanie, en lien avec les restrictions sanitaires. Il s'agit, dans le cas des territoires palestiniens, du niveau d'avertissement maximal.

09:17 14.05.2021

«Le chef d'état-major inspecte ces préparatifs et fournit des instructions [...]. Nous avons un quartier général de campagne et trois brigades près de Gaza qui se préparent pour faire face à cette situation et à plusieurs éventualités», a déclaré le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne.

08:49 14.05.2021

Depuis le début, lundi, de ce nouveau cycle de violences, 103 Palestiniens, dont 27 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, et 580 blessés, selon un dernier bilan du ministère local de la Santé. En Israël, sept personnes, dont un enfant de 6 ans et un soldat, ont péri.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала