Ces changements sur WhatsApp avec les nouvelles règles de confidentialité

WhatsApp - Sputnik Afrique, 1920, 15.05.2021
La nouvelle politique d’utilisation de WhatsApp, qui prévoit de partager plus d’informations sur ses utilisateurs avec Facebook, est devenue une pomme de discorde entre la messagerie et ses usagers. Pourtant, l’entreprise assure que les communications privées resteront protégées mais que la communication avec les annonceurs sera facilitée.

Tandis que WhatsApp, qui introduit de nouvelles conditions de confidentialité, a promis qu’aucun utilisateur qui déciderait de ne pas les accepter ne verrait son compte supprimé, il a précisé que les fonctionnalités de la messagerie seraient toutefois limitées dans ce cas. À quoi s’attendre parmi les nouveautés proposées par WhatsApp et ces renouvellements controversés?

WhatsApp - Sputnik Afrique, 1920, 29.04.2021
Le gouvernement peut-il accéder aux conversations chiffrées WhatsApp?

Tout d’abord, la messagerie précise que la communication avec les entreprises sera facilitée. Elle explique dans son communiqué qu’il est désormais possible d’«envoyer des messages à des entreprises pour poser des questions, passer commande et obtenir des informations». WhatsApp souligne que seul l’utilisateur décidera s’il a envie de communiquer avec l’entreprise ou non.

«C'est à vous qu'il revient de décider si vous souhaitez ou non discuter avec une entreprise sur WhatsApp. Il vous est également possible de la bloquer ou de la supprimer de votre liste de contacts», indique le blog de la messagerie.

En outre, WhatsApp insiste sur un contenu personnalisé, soulignant que la récolte des donnés plus ciblées permettra aux publicitaires de proposer des annonces de leur produits ou services personnalisés selon vos intérêts et recherches. Cela, de plus, permettra de vendre directement sur la plateforme.

Ensuite, la messagerie détaille qu’avec ce renouvellement, elle fournit «plus de clarté sur les pratiques en matière de collecte, de partage et d’utilisation des données».

Enfin, grâce à un bouton WhatsApp qui sera ajouté sur Facebook et Instagram, les utilisateurs pourront contacter directement des entreprises dont les publicités ont attiré leur attention, tout en facilitant la communication entre le vendeur et l’utilisateur.

Confidentialité des données personnelles

«L’acceptation des nouvelles Conditions d’utilisation n’étend pas la capacité de WhatsApp à partager les données des utilisateurs avec sa société mère, Facebook», insiste la messagerie.

La question de la sécurité des données personnelles est devenue une pierre d’achoppement pour des discussions entre l’entreprise et ses utilisateurs qui ont en masse quitté la messagerie pour d’autres applications, dont Signal ou Telegram.

La mise à jour a provoqué beaucoup d’inquiétudes chez les utilisateurs car elle prévoit un partage plus large de leurs données personnelles avec la maison-mère de WhatsApp, Facebook.

WhatsApp rappelle que ni lui, ni Facebook n’ont accès aux messages et appels privés entre amis ou avec des membres de la famille.

«Nous ne conservons pas d'historique des destinataires des messages ou des appels. De plus, WhatsApp ne partage pas vos contacts avec Facebook.[…] WhatsApp ne communiquera jamais votre numéro à une entreprise et nos politiques interdisent aux entreprises de vous contacter sur WhatsApp sans votre accord préalable», assure l’entreprise.

Pour ceux qui n’accepteraient malgré tout pas les nouvelles conditions d’utilisation, d’abord ils pourront recevoir des appels et des notifications, mais il leur sera impossible de «lire ou [d’]envoyer des messages depuis l'application». Pourtant, au bout de quelques semaines, mêmes les appels ne seront plus accessibles.

Changements controversés

Prévue pour le 8 février, l’application de la nouvelle politique de confidentialité a été reportée au 15 mai afin que les usagers, précise WhatsApp, aient «suffisamment de temps pour passer en revue les modifications».  

Après l'annonce par la messagerie de ces changements de politique, un exode d’utilisateurs s’est produit, ce qui a d’ailleurs fait le bonheur d’autres services, comme Telegram qui a vu son nombre de nouveaux abonnés battre des records.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала