«Très peu» de doses du Moderna seront livrées chez les généralistes et pharmaciens, regrette un syndicat

CC BY 2.0 / Marco Verch Professional Photographer / Vaccin de Moderna (image d'illustration)
Vaccin de Moderna (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 17.05.2021
Afin d’accélérer davantage la campagne vaccinale, les généralistes et pharmaciens ont été autorisés à vacciner la population avec le médicament de Moderna dans leurs cabinets médicaux et officines. Les volumes de livraison restent cependant minimes.

À partir de ce lundi 17 mai, généralistes et pharmaciens peuvent commander des doses du vaccin de Moderna qui seront livrées à partir du 27 mai.

«Vacciner dans les cabinets de médecine générale ou dans les pharmacies, ça permet d'accélérer la vaccination et de toucher des gens qui ne sont pas touchés facilement par les centres de vaccination», se réjouit Jacques Battistoni, médecin généraliste à Caen, président du syndicat de généralistes MG France, dans une interview à Franceinfo.

Vacciner «en ville»

Ainsi, le vaccin de Moderna sera entièrement basculé dans le nouveau circuit de distribution «en ville». Le 14 mai, Olivier Véran avait annoncé que les médecins et les pharmaciens pourraient désormais commander des doses du Moderna pour vacciner dans leurs cabinets et officines.

​Selon le ministère de la Santé, il n'y aura plus de primo-injections du Moderna dans les centres de vaccinations.

En petite quantité

«Malheureusement, les doses qu'on peut commander à partir d'aujourd'hui sont très peu nombreuses», souligne M.Battistoni.

300.000 doses vont être livrées pour toute la France, «ce qui représente moins d'un flacon par cabinet de médecine générale», remarque-t-il.

Ces doses sont censées être réservées pour les territoires éloignés des centres de vaccination et dont les habitants ne peuvent que difficilement se déplacer.

Celui de Pfizer-BioNTech serait le bienvenu

Le président du syndicat de généralistes MG France espère qu’après le Moderna, le vaccin de Pfizer-BioNTech sera livré dans les cabinets médicaux et les pharmacies pour permettre à la campagne de vaccination de monter encore en puissance.

«Le vaccin [de] Moderna ou le vaccin de Pfizer, c'est quasiment pareil, ce sont deux vaccins ARN, ils ont les mêmes caractéristiques et ils ont la même efficacité», note-t-il.

Au 16 mai, un peu plus de 20 millions de Français avaient reçu au moins une dose, sois 38,6% de la population majeure, selon les chiffres du ministère. Actuellement, la vaccination est ouverte aux plus de 50 ans, mais aussi à toutes les personnes majeures si des doses du vaccin sont disponibles la veille pour le lendemain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала