Côte d’Ivoire: sanctions disciplinaires contre des élèves sous-officiers de gendarmerie qui ont molesté des civils

© Photo AIPLe commandant supérieur de la gendarmerie nationale ivoirienne Alexandre Apalo Touré
Le commandant supérieur de la gendarmerie nationale ivoirienne Alexandre Apalo Touré - Sputnik France, 1920, 18.05.2021
Après l’agression de plusieurs civils, dont une journaliste, par des élèves de la gendarmerie dans la commune d’Adjamé, Alexandre Apalo Touré, commandant supérieur de la gendarmerie nationale, a tenu à informer la population que toutes les dispositions seront prises pour que de tels agissements ne se reproduisent plus.

Le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Alexandre Apalo Touré, a prévenu lundi 10 mai dernier, dans un communiqué transmis à l’AIP, que le groupe d’élèves sous-officiers de la maréchaussée ayant molesté des populations civiles encourait des sanctions disciplinaires dont la radiation des effectifs dudit corps, conformément au code de la fonction militaire.

Les masques de protection du styliste Saint-Addy, au Togo. - Sputnik France, 1920, 05.02.2021
Mesures barrières: pour en finir avec les bavures policières, le Togo opte pour la pédagogie
Le dimanche 9 mai dernier, un groupe d’élèves sous-officiers de première année de l’école de gendarmerie d’Abidjan, bénéficiant d’une permission collective, a molesté «sans aucune raison» d’honnêtes citoyens, dont une journaliste, dans la commune d’Adjamé, a relevé le général de corps d’armée.

Informé de la situation, le commandant supérieur de la gendarmerie nationale s’est aussitôt rendu au chevet de la journaliste pour exprimer ses regrets et apporter à toutes les personnes victimes de ces désagréments sa compassion ainsi que celle de l’institution toute entière.

«Cet acte inqualifiable a gravement perturbé la quiétude des populations et créé une psychose en leur sein», a déploré M. Touré.

Il a précisé que les agissements de ces quelques élèves gendarmes, contraires à l’éthique et au règlement militaire, sont de nature à jeter le discrédit et ternir l’image de ce corps d’élite dont la mission première consiste à protéger les personnes et leurs biens.

La gendarmerie nationale tient à assurer les populations que toutes les dispositions seront prises pour que de tels agissements ne se reproduisent plus.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала