Pourquoi les armées de l’air américaine et britannique vont sillonner le ciel français pendant 10 jours? - vidéo

© Sputnik . Alekseï Koudenko / Aller dans la banque de photosUn Eurofighter Typhoon
Un Eurofighter Typhoon - Sputnik Afrique, 1920, 19.05.2021
Du 17 au 28 mai, les armées de l’air de la France, des États-Unis et du Royaume-Uni mènent des exercices conjoints dans le ciel français. Ces manœuvres, qui rassemblent Rafale, F-35 et Typhoon, visent à améliorer leur capacité à opérer ensemble sur le plan tactique et technique.

Depuis lundi 17 mai, une cinquantaine d’avions de chasse peuvent être aperçus autour de la base aérienne de Mont-de-Marsan (Landes). Jusqu’au 28 mai, l’Armée de l’air et de l’espace française, l’US Air Force et la Royal Air Force mobilisent leurs Rafale, Typhoon et F-35 pour des exercices conjoints.

«Entre performance technologique et défi opérationnel, cet exercice de haut niveau a pour objectif d’éprouver, améliorer l’interopérabilité et la connaissance mutuelle tactique et technique entre les trois armées de l’air», indique un communiqué du ministère des Armées.

«Il y a trois ans, en avril 2018, nos trois armées de l’air ont démontré leur capacité d’action commune en menant le raid Hamilton au-dessus de la Syrie. Cette capacité n’est pas acquise. L’interopérabilité nécessite des efforts constants», explique dans le communiqué le général Philippe Lavigne, chef d'état-major de l'Armée de l'air et de l'espace.

Porte-avions britannique

L’exercice baptisé «Atlantic Trident» est le premier du genre en France et en Europe, les deux éditions précédentes s’étant tenues à Langley, aux États-Unis. Outre les avions de chasse, il comprend des ravitailleurs (KC-135, A330 Phénix et Voyager) et des appareils de détection et de contrôle.

«Des missions aériennes complexes, à l'image de la réalité du combat aérien moderne» sont au programme, selon le ministère.

«Les différents escadrons s’affrontent sur des scénarios variés, dans lesquels les aviateurs et leurs homologues sont tour à tour alliés ou agresseurs», poursuit le ministère des Armées. «Atlantic Trident» est également marqué par le déploiement, le long des côtes françaises, du nouveau porte-avions britannique, le HMS Queen Elizabeth, transportant plusieurs 18 F-35, menant ainsi son premier exercice international.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала