Les dirigeants africains appelés à soutenir les petites et moyennes entreprises

© Photo Hannibal ConsultingHannibal Consulting, la jeune entreprise de Fabrice Fernand Fangwa, au Cameroun.
Hannibal Consulting, la jeune entreprise de Fabrice Fernand Fangwa, au Cameroun. - Sputnik France, 1920, 25.05.2021
Les dirigeants africains se doivent de créer un environnement propice aux petites et moyennes entreprises (PME) ont indiqué mardi les ministres des Technologies de l'information et de la communication de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

Les dirigeants africains se doivent de créer un environnement propice aux petites et moyennes entreprises (PME), ainsi qu'aux entrepreneurs innovants, afin de leur permettre de s'épanouir et d'accéder aux opportunités d’investissement aux niveaux régional et international, ont indiqué mardi les ministres des Technologies de l'information et de la communication de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

Économie - Sputnik France, 1920, 22.10.2020
Plus de la moitié des PME européennes pourraient faire faillite dans les 12 mois, selon McKinsey & Co
L'innovation locale et le développement des PME peuvent conduire à une augmentation de la propriété intellectuelle locale du continent, à une création d'emplois à plus grande valeur et à un accroissement des investissements et des exportations, ont déclaré les ministres lors d’une table ronde virtuelle organisée dans le cadre des célébrations de la Journée de l'Afrique.

Estimant essentiel pour les dirigeants africains de trouver les moyens pour libérer le potentiel de l'innovation local, les participants ont souligné l'importance de créer un environnement adéquat pour que les jeunes entrepreneurs transforment leurs idées en projets prospères.

«Nous devons exploiter l'énergie et la créativité de nos jeunes entrepreneurs. Nous devons trouver des moyens de les aider à développer leurs plans d’affaires, leurs compétences et à créer un écosystème de soutien qui leur permettra de se développer», notent-ils, relevant l’importance pour les jeunes d’avoir accès au financement et aux marchés.

Les ministres soutiennent également que le succès des jeunes entrepreneurs libérera leur potentiel créatif pour résoudre les défis de développement auxquels le continent est actuellement confronté.

Ils ont reconnu qu'il y a beaucoup de travail à faire pour que le continent profite pleinement de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). «Nous devons renforcer l'infrastructure qui relie nos économies, nos entreprises et nos citoyens. Cela doit inclure non seulement les infrastructures de transport, mais également le secteur des TIC», soutiennent-ils.

Le projet de stratégie de commerce électronique en Afrique fournira la base d'une amélioration spectaculaire du commerce électronique dans la région, notent les ministres, arguant que cela pourrait être essentiel pour garantir que les pays africains profitent de ce secteur en croissance rapide, à la fois en termes de participation significative à la chaîne logistique et en fournissant des plates-formes aux PME et aux fabricants pour bénéficier du commerce intrarégional.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала