Retrait US du Ciel ouvert: Moscou déplore un coup porté à la sécurité européenne

© Sputnik . Maxime Blinov / Aller dans la banque de photosMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 28.05.2021
Les États-Unis ont commis une «énième erreur politique» en renonçant à réintégrer le traité Ciel ouvert, juge le vice-chef de la diplomatie russe, qui dénonce «un nouveau coup porté au système de sécurité en Europe».

La décision des États-Unis de ne pas revenir dans le traité de contrôle d’armes Ciel ouvert constitue une «énième erreur politique» de Washington, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

«Les États-Unis ont commis une énième erreur politique et porté un nouveau coup au système de sécurité en Europe. Nous leur avons donné une bonne occasion, mais ils n’en ont pas profité», a-t-il indiqué, cité par les agences russes.

Selon lui, la partie américaine ne cesse de «propager des allégations sur de prétendues violations de ce traité par la Russie», ce qui est «complètement absurde».

«Il n’y a pas, aux États-Unis, la volonté politique de consolider l’architecture de sécurité européenne. C’est triste, mais nous nous en passerons», assure le vice-chef de la diplomatie russe.

Retrait américain…

En vigueur depuis 2002, le traité Ciel ouvert («Open Skies»), qui réunit une trentaine d’États, autorise une surveillance aérienne pacifique des pays signataires dans l’objectif de favoriser leur confiance mutuelle.

Les États-Unis ont officiellement quitté le traité en novembre dernier, avant l’arrivée au pouvoir de Joe Biden, après avoir accusé la partie russe de ne pas en respecter les termes. Moscou a rejeté ces accusations. Jeudi 27 mai, les États-Unis ont informé la Russie, ainsi que leurs alliés au sein de l’Otan, qu’ils ne rejoindront pas le traité.

… et russe

Plus tôt en mai, la chambre basse du Parlement russe, la Douma, a voté à l’unanimité le retrait de Moscou du traité Ciel ouvert, décidé en réponse à la sortie de Washington de l’accord.

Le vote des députés doit être suivi de celui de la chambre haute, après quoi le projet de loi devra être promulgué par Vladimir Poutine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала