Un chasseur américain extrait du sol près de la frontière russo-ukrainienne - photos

CC BY 2.0 / mark6mauno / Bell P-39Q "Airacobra"Un Bell P-39 Airacobra (archive photo)
Un Bell P-39 Airacobra (archive photo) - Sputnik France, 1920, 29.05.2021
Des chercheurs russes d'objets de la Seconde guerre mondiale ont découvert un chasseur américain Bell P-39 Airacobra abattu dans la région de Koursk avant la grande bataille de chars de 1943.

Un chasseur américain Bell P-39 Airacobra et les restes d’un pilote ont été découverts dans la région russe de Koursk, non loin de la frontière avec l’Ukraine, a annoncé ce vendredi 28 mai l’administration régionale.

«Le groupe de chercheurs Kourgan a extrait du sol un chasseur américain Airacobra datant de la Grande Guerre patriotique, dans la région de Ponyri. Dans la région de Koursk, de tels avions ont équipé le 30e régiment des chasseurs de la garde», indique l’administration.

Selon les spécialistes, le chasseur a été abattu le 2 juin 1943, alors que la Luftwaffe (l’armée de l’air allemande) essayait d’empêcher les fournitures d’armes à l’Armée rouge à la veille de la bataille de Koursk, la plus grande bataille de chars de l’histoire.

«Ce jour-là, les pertes ont été énormes. Parmi les victimes figuraient notamment deux pilotes d’Airacobra: Koltsov et Silkovski», précise l’administration régionale.

Les autorités comptent établir le nom du pilote grâce aux archives.

Les chasseurs Bell P-39 Airacobra ont été les plus nombreux parmi les appareils fournis par les États-Unis à l'URSS dans le cadre du programme d’armement Lend-Lease (prêt-bail). De nombreux as soviétiques ont piloté ces appareils, notamment Alexandre Pokrychkine et Grigori Retchkalov.

Des découvertes qui rappellent la Seconde Guerre mondiale

En 2020, un autre Bell P-39 Airacobra utilisé par l’Armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale a été remonté des eaux de la mer Noire, près de la Crimée, là où il avait coulé il y a 75 ans lors de l’un amerrissage d’urgence.

En 2019, les médias russes ont annoncé qu’un radar expérimental avait permis de repérer une piste d’atterrissage secrète aménagée par les États-Unis non loin de Moscou au milieu des années 1940, et dont les restes se cachent à 15 centimètres sous le sol. La piste a été construite pour accueillir les avions Bell P-39 Airacobra.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала