En pleine campagne de vaccination en France, le Val d’Oise se bat pour ne pas gaspiller les doses

© Photo Pexels / ThirdmanFlacon de vaccin (image d'illustration)
Flacon de vaccin (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 08.06.2021
Alors que la campagne de vaccination prend de l’ampleur en France et que de plus en plus de gens sont invités à se faire vacciner, le site Covidliste incite les Parisiens à se rendre dans ce but dans le Val d'Oise où un certain nombre de doses ne trouvent pas preneurs, indique BFM TV.

Les professionnels de santé du Val d’Oise ont fait état de difficultés à écouler les vaccins dont ils disposent, quand bien même le département a été parmi les plus touchés par l’épidémie. Le site Covidliste avait déjà indiqué par le passé que de nombreuses doses ne trouvaient pas preneurs et restaient dans les frigos.

La tendance se maintient et Bertrand Burdet, directeur général du site Covidliste, cité par BFM TV, a invité les Parisiens à aller se faire vacciner dans le 95 pour que les préparations ne soient pas gaspillées. Notamment, 668 créneaux étaient toujours disponibles ce mardi 8 juin au soir (au moment de la rédaction de cet article), selon le site Vitemadose. De plus, BFM TV parlait de 2.300 plages de rendez-vous vides la veille.

Un coordinateur de l’un des centres de vaccination du Val d’ Oise évoque le ralentissement observé depuis plusieurs jours. Pour Michel Baux, coordinateur médical des trois centres de vaccination de Plaine Vallée, cela s’explique par le changement de public visé. Si avant, les personnes âgées étaient plus volontaires à se faire vacciner, les jeunes sont visiblement plus durs à convaincre, détaille-t-il pour BFM TV.

Comment les centres s’en sortent?

Toutefois, les responsables gèrent les doses restantes grâce à des démarches auprès des postes de police, des casernes de pompiers, indique l’un d’entre eux à la chaîne d’information en continu.

Au 5 juin, le nombre cumulé de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin dans le Val d’Oise s’est établi à 478.325, soit 38,85% des habitants du département, à comparer aux 41,55% dans le même cas à l’échelle nationale, selon le site CovidTracker.

La situation sanitaire en France

Tandis que la France se déconfine progressivement en suivant les quatre étapes planifiées par le gouvernement, la campagne de vaccination prend une nouvelle ampleur.

Selon les dernières informations du site Covidtracker, presque 30 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, alors que le bilan de celles ayant achevé la procédure (avec 1, 2 ou 3 injections en fonction des vaccins et des profils) atteint plus de 13 millions.

«Pour vacciner l'ensemble de la population adulte (52 millions de personnes) d'ici à août 2021, il faudrait injecter 555.441 doses chaque jour. Au rythme actuel (moyenne des 15 derniers jours), l'objectif de vacciner l'ensemble de la population adulte serait atteint le 15 novembre 2021», précise le site.

La deuxième phase du déconfinement commencera le 9 juin. Les Français pourront de nouveau se permettre des promenades plus longues dans la soirée, le couvre-feu étant repoussé de 21 heures à 23 heures, et de l'exercice physique en salle de sports et à la piscine. Les bars et restaurants auront la possibilité d’accueillir leurs clients, non plus seulement en terrasse mais également à l’intérieur. Divers lieux de distraction vont pouvoir rouvrir leurs portes à leurs concitoyens comme aux touristes étrangers qui seront, pour accéder à l'Hexagone, munis d'un certificat de vaccination.

Qui plus est, dès le 15 juin, il a été annoncé que les jeunes âgés de 12 à 18 ans pourront également se faire vacciner.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала