Un vaccin anti-Covid périmé injecté à des centaines de New-Yorkais

© REUTERS / LISI NIESNERVaccin Pfizer-BioNTech
Vaccin Pfizer-BioNTech - Sputnik France, 1920, 15.06.2021
Les ennuis autour des vaccins se poursuivent aux États-Unis. Après les centaines de doses détériorées par un employé mal intentionné au Wisconsin et des millions ratées au Maryland, près d’un millier de patients ont reçu des préparations périmées à New York.

À New York, des centaines d’habitants se sont fait injecter un vaccin anti-Covid périmé fabriqué par Pfizer-BioNTech. C’est un opérateur du site de vaccination installé à Times Square qui a envoyé un avis d'urgence informant 899 patients que des doses périmées leur avaient été injectées par erreur, relate le New York Post.

Le vaccin est resté au congélateur plus longtemps qu’il ne le fallait avant son administration, informe le collaborateur dans un courriel envoyé aux patients, ajoutant qu'ils doivent recevoir une autre injection car l'efficacité des doses inoculées du 5 au 10 juin ne peut être garantie.

Or, selon les spécialistes du département de la santé de la ville, il ne devrait y avoir aucune conséquence néfaste pour la santé des patients concernés.

Normalement, les patients doivent recevoir deux doses des vaccins de Pfizer ou de Moderna pour être pleinement immunisés contre le coronavirus. Le vaccin de Johnson & Johnson ne nécessite quant à lui qu’une dose.

Les pépins autour des vaccins aux États-Unis

Il ne s’agit pas du premier incident touchant les vaccins aux États-Unis. En effet, fin décembre, un employé du centre médical de Grafton, dans l’État du Wisconsin, a délibérément enlevé du réfrigérateur plus de 500 doses du vaccin de Moderna qui ont ainsi dû être jetées pour stockage inapproprié.

En mars 2021, la production du vaccin de Johnson & Johnson dans une usine Emergent BioSolutions de Baltimore (Maryland) a été ratée, menaçant de destruction 15 millions de doses, la fabrique ayant confondu les composants des préparations de Johnson & Johnson avec ceux d’AstraZeneca. Depuis, l'usine n’a plus le droit de produire le vaccin d’AstraZeneca, afin d’éviter de futures erreurs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала