Des morts et plusieurs blessés au couteau à Wurtzbourg en Allemagne, l'assaillant neutralisé

© AFP 2022 DPA/Daniel Reinhardtpolice allemande
police allemande - Sputnik France, 1920, 25.06.2021
La police allemande fait part de trois morts et plusieurs blessés suite à une attaque au couteau survenue ce vendredi dans la ville bavaroise de Wurtzbourg. Selon les forces de l’ordre, il n'y a en ce moment «aucun danger» pour la population, le suspect ayant été arrêté.

Une attaque au couteau meurtrière est survenue ce 25 juin dans la ville allemande de Wurtzbourg (Bavière). Le suspect a été arrêté, annonce la police du district de Basse-Franconie sur Twitter qui fait part de trois morts et plusieurs blessés dont certains grièvement.

«Nous avons arrêté un suspect. Il n'y a actuellement aucune preuve d'un deuxième auteur. Il n'y a aucun danger pour la population!»

Plus tôt dans la journée la police avait entamé une «opération majeure» et était restée sur place avec «d'importantes forces», même après l'interpellation de l’auteur présumé.

Des images prises sur les lieux montrant l'attaque circulent sur les réseaux sociaux. Cependant, la police demande de ne pas les partager par respect pour les victimes.

Ce que l’on sait de l’assaillant

Selon les informations relayées plus tard par la police, l’assaillant est un Somalien âgé de 24 ans qui habite à Wurtzbourg. Lors de son interpellation, il a été blessé par balle, mais «sa vie n'est pas en danger». Bild rapporte qu’au cours de l’opération, les forces de l’ordre lui ont tiré dans une jambe.

La scène de l’interpellation du suspect est également apparue sur la Toile.

Alors que, selon un témoin cité par l’AFP, en passant à l’acte, l'agresseur a crié «Allahu akbar» (Allah est [le] plus grand), le ministre bavarois de l'Intérieur, Joachim Herrmann, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue peu après les faits que l’homme était suivi par des psychiatres et avait été diagnostiqué comme étant «prêt à commettre des actes violents».

«L'enquête de la police devra déterminer si nous avons affaire à un acte lié à l'islamisme ou à l'état psychique» de l'assaillant, a-t-il précisé, cité par l’AFP.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала