Le Covid-19 diagnostiqué à plus de 2.000 personnes en une journée en France

© Photo Pixabay/viaramiUn masque de protection
Un masque de protection - Sputnik France, 1920, 29.06.2021
Après une baisse à quelque 500 cas journaliers, la France enregistre de nouveau plus de 2.000 contaminations au coronavirus, seuil qui était presque stable ces derniers jours.

Santé publique France constate 2.314 cas d’infection au Covid-19 en l’espace des dernières 24 heures, contre 509 la veille. Avec 28 décès supplémentaires, les hôpitaux français déplorent 84.584 morts depuis le début de l’épidémie.

Le nombre de malades soignés en milieu hospitalier continue de décroître, avec 8.627 lits occupés actuellement. Les services de réanimation traitent 1.250 patients atteints de Covid-19, ce qui représente 25% de leur capacité totale, selon l’application TousAntiCovid.

© SputnikPropagation du coronavirus en France, 29 juin 2021
Le Covid-19 diagnostiqué à plus de 2.000 personnes en une journée en France - Sputnik France, 1920, 29.06.2021
Propagation du coronavirus en France, 29 juin 2021

Quelque 33,7 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, ce qui porte le total de la population primo-vaccinée à 50%. Un tiers de la population (environ 22,3 millions de personnes) a déjà eu les deux injections.

Assumant la tâche de dynamiser la recherche et l'innovation en matière de santé et ainsi faire de la France un leader européen d’ici 2030, Emmanuel Macron a présenté ce 29 juin un plan d'investissement de l'ordre de sept milliards d'euros.

L’impact des confinements sur les enfants

Les mesures restrictives ne sont pas passées sans impacter les capacités physiques et intellectuelles des enfants, révèle une enquête du centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand. Côté physique, une hausse de l’indice de masse corporelle a été enregistrée (de deux à trois points en moyenne), et côté cognitif, les enfants ont vécu une baisse significative.

Pour la chef du service de médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand, Martine Duclos, ces «chiffres sont catastrophiques».

«Nous n’avons jamais vu ça», a-t-elle constaté au Monde. «Des enfants sportifs, sans aucun problème de santé, aucun problème de poids, ont grossi de 5 à 10 kg, du fait de l’arrêt de la pratique sportive. Et tous n’ont pas repris l’activité physique».
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала