«Une scène de guerre» à Lyon lors du match entre la France et la Suisse – vidéo choc

© AFP 2022 OLIVIER CHASSIGNOLEUn supporteur des Bleus après la défaite de la France face à la Suisse à l'Euro 2020
Un supporteur des Bleus après la défaite de la France face à la Suisse à l'Euro 2020 - Sputnik France, 1920, 29.06.2021
Plusieurs personnes en sont venues aux mains lundi 28 juin à Lyon à l’issue du match de football entre la France et la Suisse. Un groupe d’ultra-droite a déjà revendiqué les faits. Des rixes ont également eu lieu à Angers et Lille.

Provocant une grande déception chez les fans des Bleus, la défaite de la France face à la Suisse à l’Euro a donné lieu à des rixes dans quelques villes.

​À Lyon, des supporteurs se sont battus avec des individus encapuchonnés ou cagoulés qui sont venus, selon Lyon Mag, vers 23h devant un bar de la Presqu'île. Une vidéo mise en ligne sur Twitter montre que des jets de chaises et de bouteilles en verre ont eu lieu.

Un intrus sur la pelouse du stade de Bucarest  - Sputnik France, 1920, 29.06.2021
Un homme a fait irruption sur la pelouse pendant le match France-Suisse, l’UEFA a réussi à masquer la scène - photos

L’auteur de la vidéo parle d’«une scène de guerre» entre des supporteurs et des membres de l’«extrême droite». Il fait état de nombreux blessés.

La mouvance d’ultra-droite Ouest Casual a republié sur sa chaîne Telegram la vidéo en question avec la légende «Lyon hooligans vs monkeys [singes en anglais, Ndlr]».

Cité par Actu, le chef du groupe d’extrême gauche Jeune garde Lyon, Raphaël Arnault, évoque «une trentaine de militants d’extrême droite ayant attaqué les jeunes en liesse» et informe d’une personne blessée au couteau.

La Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP) du Rhône a indiqué de son côté à BFM TV que malgré l’intervention des forces de l’ordre il n’y avait pas eu d’interpellation. Une enquête a été ouverte suite à la plainte d’un jeune agressé.

Des interpellations à Angers et Lille

La police a également dû intervenir pour disperser la foule à Angers où les scènes de violences ont débuté après la fin du match. Les fonctionnaires ont fait usage de grenades lacrymogènes et de LBD en répondant à des jets de projectiles. Selon Ouest-France, 11 personnes ont été interpellées et deux agents blessés.

​La ville de Lille a vu, elle aussi, plusieurs rixes éclater après la défaite des Bleus. Les forces de l’ordre ont arrêté trois individus pour des jets de projectiles, informe Actu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала