Les données de 700 millions d’usagers de LinkedIn en vente sur le darknet

© Photo Pixabay / PexelsEcran d'ordinateur
Ecran d'ordinateur - Sputnik Afrique, 1920, 30.06.2021
Un pirate a mis en vente les données de 92% des utilisateurs du réseau social LinkedIn, qui avait déjà vécu un incident similaire en avril dernier. Selon le site RestorePrivacy, une faille dans l’interface de programmation serait à l’origine du vol.

Les données de 700 millions d’utilisateurs du réseau social professionnel LinkedIn ont été mises en vente sur le darknet, constatent les analystes du site RestorePrivacy.

Ayant étudié un échantillon des données d’un million d’usagers exposé par l’auteur du vol sur un forum, les spécialistes ont vu la nature des informations corrompues. Outre les courriels, elles contiennent l’identité des utilisateurs, leur numéro de téléphone, leur adresse physique ainsi que leur géolocalisation.

Les identifiants des comptes de leurs autres réseaux sociaux et leur salaire par déduction ont également été volés, indique RestorePrivacy, en soulignant qu’il est pour l’heure impossible de savoir si le pirate a accédé aux mots de passe.

Toujours d’après le site, une faille dans l’interface de programmation serait à l’origine du vol des données qui concerne ainsi 92% des 756 millions d’utilisateurs du réseau.

Incident similaire en avril

Il s’agit du second «braquage» des informations stockées dans les serveurs du réseau social depuis avril. Un pirate informatique avait alors annoncé mettre en vente les données de 500 millions d’utilisateurs ayant un profil public sur la plateforme.

LinkedIn s’était à l’époque défendu en récusant la possibilité d’un «piratage». Le réseau a tenu à assurer qu’«aucune donnée privée ne figure dans ce [qu’ils avaient] pu voir jusqu’à présent».

Auparavant, le site Business Insider a rapporté que des informations concernant près de 533 millions d'utilisateurs de Facebook et issues d’une fuite survenue en 2019, dont des adresses e-mail et des numéros de téléphone, avaient été mises en ligne. Un chercheur en informatique y a par la suite retrouvé le numéro de téléphone portable du fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала