Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Jérôme Marty: «On ne vaccinera pas 90% de la population d’ici un mois»

© AFP 2021 PHILIPPE LOPEZLa vaccination en France
La vaccination en France - Sputnik France, 1920, 21.07.2021
S'abonner
Samedi 17 juillet, des dizaines de milliers de Français ont défilé dans une centaine de villes pour s’opposer à l’extension du pass sanitaire. Avec son lot de «dérives», dénonce le docteur Jérôme Marty, caricaturé en Adolf Hitler par quelques manifestants. Entretien.

«L’utilisation à des fins partisanes d’insignes qui renvoient à la Shoah est une pure indignité», insiste Jérôme Marty à notre micro. Habitué des coups de gueule, le médecin généraliste avait gagné la sympathie d’une partie de la population lors de la première vague de 2020. Ses prises de position, comme son soutien à la «vaccination massive», lui ont valu depuis quelques inimitiés. Lors de la manifestation anti-pass sanitaire de Marseille, le portrait du docteur s’est retrouvé monté sur une affiche avec une moustache d’Adolf Hitler. «S’il est fondé que le peuple manifeste», soutient l’intéressé, «cette tendance à la normalisation» des crimes de la Shoah «est inadmissible».

Au total, ce sont plus de 110.000 personnes, selon le décompte du gouvernement, qui ont défilé samedi 17 juillet à travers toute la France pour contester les dernières annonces d’Emmanuel Macron sur l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants. Pour Jérôme Marty, ces récentes mobilisations sont «fondées». Elles seraient la traduction concrète, selon le président du syndicat UFMLS (Union Française pour une Médecine Libre) d’un manque de pédagogie et d’une perte de confiance des citoyens envers ses gouvernants. En cause, les mensonges, les retards et les erreurs qui se sont accumulés depuis le début de la crise.

«Le peuple, lui, manifeste parce que ce gouvernement, fidèle à son habitude, a sorti cette idée [de pass sanitaire, ndlr.] de son chapeau. Tout le monde l’a découverte, personne n’y était préparé», s’exclame le médecin à notre micro.

Un débat de toute façon «dépassé» selon Jérôme Marty: «on ne vaccinera pas 90% de la population d’ici un mois», prédit-il.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала