Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Détention d’armes de guerre transformées: «il est plus facile de taper sur les tireurs que sur la délinquance»

© Photo Pixabay / MasterTuxMunitions. Image d'illustration
Munitions. Image d'illustration - Sputnik France, 1920, 23.07.2021
S'abonner
Lors d’un déplacement pour rendre hommage aux trois gendarmes tués en décembre dernier, le ministre de l’Intérieur a annoncé une loi interdisant l’acquisition et la détention d’armes de guerre transformées. L’exécutif se trompe de cible, rétorque le président de l’Union française des amateurs d’armes.

L’hommage aux trois gendarmes tués par un forcené dans un hameau isolé dans le Puy-de-Dôme en décembre 2020 a été l’occasion pour Gérard Darmanin d’annoncer l’interdiction prochaine de «l’acquisition et la détention des armes de guerre transformées».

Emmanuel Macron - Sputnik France, 1920, 23.07.2021
Macron et Darmanin directement «visés» par Al-Qaïda, les services s'inquiètent
Les gendarmes décédés étaient venus au secours d’une femme victime de violences conjugales. Une seconde tragédie similaire avait ébranlé la France en mai dernier, avec l’assassinat par un jeune homme de son patron et de l’un de ses collègues de travail dans une scierie, dans les Cévennes.

Jean-Pierre Bastié, président de l’Union française des amateurs d’armes (UFA), estime qu’il y a environ 2.000 «armes de guerre transformées» en France.

«En France, l’arme de guerre, c’est celle qui tire par rafales. Elle est interdite pour les tirs. Il s’agit donc d’armes de guerre modifiées pour ne tirer qu’un coup à la fois», précise M.Bastié au micro de Sputnik.

Depuis 2013, les armes sont administrativement et légalement classées en quatre catégories. La catégorie A regroupe les armes de guerre et assimilées (armes de poing ou d’épaule à forte capacité, armes automatiques et semi-automatiques), interdites aux particuliers, sauf dérogation. La B et la C sont ouvertes aux tireurs sportifs, la C aux chasseurs. Les calibres et d’autres caractéristiques techniques (longueur de l’arme, capacité…) distinguent ces deux catégories.

Tireurs sportifs dans des affaires criminelles: six cas en 20 ans

Enfin, la catégorie D regroupe les objets de défense (bombes lacrymogènes, matraques, etc.), les couteaux et les armes à poudre noire ou de collection. Les armes «démilitarisées» appartiennent dorénavant à la catégorie A. Pour notre interlocuteur, ce classement mis à jour en 2018 est clair: «les gens qui les ont acquis, peuvent les garder, mais on n’a plus autorisation d’en acheter des nouvelles». La nouvelle loi risque de changer la donne.

«Ça ne touche pas un nombre trop important d’individus. Mais dans la mesure où il n’y a pas de contrepartie financière, c’est désagréable pour eux, ils vont perdre de l’argent dans cette aventure», déplore le président de l’UFA.

Dans un courrier transmis ce 7 septembre aux préfets, Gérald Darmanin en appelle à la «vigilance dans le cadre de l’ouverture du procès des attentats» tant vis-à-vis de la «menace endogène qu’exogène». «La menace terroriste est très forte», prévient le ministre de l’Intérieur. - Sputnik France, 1920, 17.07.2021
Anti-vaccins: Darmanin demande aux préfets de renforcer la protection des élus
Il s’agirait de 500 euros pour les moins chères –«une kalachnikov qui peut se négocier sur le marché civil chez les armuriers»– et peut atteindre 2.000 euros pour les «armes les plus sophistiquées».

Néanmoins, serrer la vis aux détenteurs d’armes légales équivaut pour Jean-Pierre Bastié à se tromper de cible dans la lutte pour la sécurité. Avant de nous parler, le président de l’UFA confie avoir «fait une petite recherche». Il a comptabilisé «les tireurs sportifs impliqués, toutes armes confondues, dans des affaires criminelles»: six cas en 20 ans.

«C’est moins que deux à trois mois de faits divers dans les cités. En termes de dangerosité, ces armes ne sont pas plus dangereuses qu’une arme de chasse classique. Il fallait trouver un bouc émissaire et c’est plus facile de taper sur les tireurs que sur la délinquance», fulmine le président de l’UFA.

Le président des amateurs d’armes qualifie l’annonce de Gérard Darmanin visant les armes de guerre transformées d’«arbre qui cache la forêt», puisque par définition, les «armes totalement illégales échappent à tout contrôle».

Les armes illégales, angle mort des annonces de Darmanin

Vaccin Spoutnik V  - Sputnik France, 1920, 07.05.2021
«Simples et sûrs comme une Kalachnikov»: Poutine cite un expert autrichien pour évaluer le Spoutnik V
Il souligne que l’«on veut interdire les armes déclarées, que l’on peut suivre facilement», avec les fichiers informatiques associés désormais à chaque acquisition d’arme.

«On n’a pas de regard sur les armes qui sont dans la nature, qui servent au grand banditisme, aux règlements de comptes entre voyous. Le fait d’interdire des armes aux tireurs, ça n’aura que très peu d’impact, voire quasiment aucun sur la criminalité en France», assure M.Bastié.

Par contre, un vrai impact viendrait d’après notre interlocuteur «du croisement des fichiers informatiques des violences faites aux femmes, des agressions diverses et variées», permettant d’identifier plus facilement les personnes «à risque». L’État s’est pour le moment concentré sur la mise en place du Système d'information sur les armes (SIA) pour mettre de l’ordre dans le système d’enregistrement des armes légales.

Recouper des informations

Vraisemblablement, ce sont justement ces informations qui ont manqué aux gendarmes lors de l’intervention dramatique dans le Puy-de-Dôme. «Grâce aux recoupements des fichiers des personnes qu’on peut qualifier comme dangereuses, ayant des actions qui ont généré des plaintes ou des procès, on pourra se méfier davantage» lors de l’intervention.

Dans le Puy-de-Dôme, «les gendarmes ne s’attendaient pas à une résistance de ce type. Aujourd’hui, après deux affaires qui se sont succédé, ils sont beaucoup plus méfiants et font venir beaucoup plus tôt les forces spéciales, plutôt que se lancer dans une aventure», estime Jean-Pierre Bastié.

Brest, France - Sputnik France, 1920, 22.07.2021
Des policiers et pompiers agressés par une cinquantaine d’individus à Brest
Néanmoins, il reste encore des zones grises dans la législation. En décembre dernier, l’assaillant était armé d’un fusil semi-automatique AR-15, une version civile fabriquée par la société ArmaLite du M-16 utilisé par les troupes américaines pendant la guerre du Vietnam. En France, son calibre civil la classe dans la catégorie B, arme de chasse ou de tir.

«Ça ne pas va rentrer dans le cadre de la nouvelle loi qui recenserait les armes à profil militaire. Puisque [l’AR-15, ndlr] n’était pas une arme transformée, mais une arme civile fabriquée d’emblée pour un calibre civil», détaille le président de l’UFA.

«Le danger est dans l’intention, non dans l’arme», souligne notre interlocuteur. Il rappelle qu’en France, «il y a 100 fois plus d’agression avec un couteau de cuisine ou un objet ménager qu’avec une arme à feu», bien qu’il soit plus spectaculaire pour la presse de «mettre en avant une arme à feu plutôt qu’un rouleau à pâtisserie».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала