Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Inde: un nouveau système pour identifier les sources de pollution à Delhi

S'abonner
Un nouveau système susceptible d'identifier les sources de pollution de l'air à Delhi, sera mis service plus tard cette année, ce qui pourrait aider les autorités à mieux contrôler la pollution atmosphérique dans la mégalopole indienne.

Un nouveau système susceptible d'identifier les sources de pollution de l'air à Delhi, sera mis service plus tard cette année, ce qui pourrait aider les autorités à mieux contrôler la pollution atmosphérique dans la mégalopole indienne.

Le système d'aide à la décision (DSS), un modèle de surveillance de la pollution, développé par les scientifiques de l'Institut indien de météorologie tropicale (IITM), vise à identifier en temps réel la contribution des sources connues, telles que les émissions d'échappement des véhicules, la poussière des routes et les incendies de chaume dans la pollution de la capitale indienne.

"Il s'agit du premier système de surveillance des sources de pollution en temps réel à être utilisé à Delhi", a indiqué Sachin Ghude, responsable du système d'alerte précoce de la qualité de l'air de l'IITM et chef du projet DSS.
"Actuellement, nous menons des essais pour améliorer encore la précision de ce modèle de surveillance des sources. Notre objectif est qu'il commence à produire des données en temps réel d'ici octobre de cette année, lorsque la saison de brûlage du chaume bat son plein", a-t-il dit.

Le nouveau système nous permettra d'évaluer la position géographique des sources de pollution et de déterminer si l'air est mauvais en raison par exemple du trafic routier ou encore de la fumée des incendies de chaume, explique M. Ghude.

Chaque année, d'octobre à novembre, les émanations des résidus de récolte incendiés par les agriculteurs des Etats du nord du pays enveloppent la capitale indienne et ses environs d'un épais smog, rendant l'air très dangereux à respirer.

Malgré les mesures prises par le gouvernement indien au cours des cinq dernières années, Delhi peine à venir à bout de ce fléau.

En mars dernier, un rapport de la société spécialisée suisse IQAir a classé Delhi comme la capitale la plus polluée au monde en 2020.

En 2020, Delhi a enregistré 92 jours dont la qualité de l'air est "dangereuse", contre 80 en 2019.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала