Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le gouvernement sud-africain inquiet quant à une nouvelle flambée à cause des émeutes

© AP Photo / Andre SwartLes émeutes et les violences. Durban. Afrique du Sud.
Les émeutes et les violences. Durban. Afrique du Sud. - Sputnik France, 1920, 23.07.2021
S'abonner
Le gouvernement sud-africain est «extrêmement inquiet» quant à une nouvelle recrudescence des infections à la Covid-19 à cause des émeutes et des violences qui ont secoué le pays la semaine dernière, a indiqué vendredi la ministre de la santé par intérim, Mmamoloko Kubayi-Ngubane.
«Nous sommes vigilants et extrêmement inquiets car les nombreux rassemblements qui ont eu lieu pendant les troubles sociaux dans les provinces de Gauteng et du KwaZulu-Natal pourraient entraîner une nouvelle augmentation des contaminations", a-t-elle déclaré, faisant savoir qu'un grand nombre de personnes arrêtées lors des pillages ont été testées positives à la Covid-19.

Elle a signalé également que les émeutes ont non seulement perturbé des vies et détruit l'économie, mais ont aussi affecté le système de santé, en particulier dans le KwaZulu-Natal, où les violences ont éclaté.

«Cela a entraîné une baisse du nombre de doses de vaccins anti-covid administrées suite à la fermeture des centres de vaccination», a-t-elle poursuivi, déplorant qu'environ 120 pharmacies privées ont été détruites et près de 50.000 vaccins perdus.

Secouée par une vague de violences inédites, l'Afrique du Sud a enregistré des pertes estimées à des milliards de dollars en raison des pillages qui se sont poursuivis pendant plus d'une semaine au lendemain de l'emprisonnement de l'ex-président, Jacob Zuma.

Fin juin, la Cour constitutionnelle avait condamné M. Zuma à 15 mois de prison pour outrage à la justice. Son incarcération le 7 juillet avait suscité des émeutes sans précédent qui ont secoué le pays.

De grandes villes comme Johannesburg, Durban et Pietermaritzburg ont été ravagées par des violences et des actes criminels qui ont pris racine dans la province du KwaZulu-Natal, puis se sont étendues vers d'autres régions du pays, notamment Gauteng, considérée comme la province la plus peuplée du pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала