Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Chine appelle l'administration Biden à ne pas réitérer les erreurs de Trump

© Sputnik . service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosLe ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi - Sputnik France, 1920, 26.07.2021
S'abonner
La numéro deux de la diplomatie américaine effectuant une visite en Chine, le ministre des Affaires étrangères du pays a profité de l’occasion pour déclarer que Pékin s’opposait «fermement» à «la politique erronée» de Trump relancée par l’administration Biden.

Lors d'une rencontre avec la secrétaire d’État adjointe américaine, Wendy Sherman, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré ce 26 juillet que l'administration américaine actuelle restait dans le sillage de la politique erronée de Donald Trump vis-à-vis de Pékin.

«Le nouveau gouvernement américain poursuit en gros la politique erronée de l'administration précédente à l'égard de la Chine, en renforçant la dissuasion et la pression sur le pays, ce à quoi nous nous opposons fermement», a déclaré Wang Yi, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères du pays.

Il estime que maints problèmes bilatéraux découlent de la mauvaise perception de la Chine par Washington.

«Je voudrais dire clairement et sans équivoque aux États-Unis que le développement et la renaissance de la Chine sont les preuves d’une énorme force motrice intérieure et représentent une tendance inévitable de l’Histoire […] Je voudrais également dire clairement et sans équivoque que la Chine continuera de suivre la voie du développement pacifique et de s’en tenir à une stratégie d’ouverture gagnant-gagnant», a souligné le ministre.

Pékin est disposé à parvenir à un développement commun et «à œuvrer en faveur d’une prospérité commune avec tous les pays, y compris les États-Unis», a-t-il ajouté pour conclure.

Les 25 et 26 juillet, Wendy Sherman séjourne en visite à Tianjin, où elle a rencontré le chef de la diplomatie chinoise ainsi que son adjoint, Xie Feng.

La hache de guerre

Sous l’administration Trump les relations économiques entre les deux pays se sont sérieusement dégradées, glissant vers une véritable guerre commerciale. En janvier 2018, le Président a mis en place des taxes douanières sur des articles chinois. Deux mois plus tard, il a signé un décret instaurant des droits de douane de 25% sur les importations chinoises d'aluminium et de 10% sur celles d'acier.

La Chine a dressé à son tour une liste de plus de 100 produits soumis à des droits de douane majorés.

Toutefois, en septembre 2019, les États-Unis ont levé provisoirement les droits de douane sur plus de 300 articles chinois à la demande d’entreprises américaines qui arguaient de difficultés économiques.

Le 15 janvier 2020, les deux pays ont signé un accord, instaurant une trêve dans la guerre commerciale qui a eu un effet dévastateur non seulement sur les économies américaine et chinoise mais également sur la croissance mondiale. Cependant, plus d’un an après cette entente, les échanges entre les deux pays n’avaient toujours pas retrouvé leur équilibre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала