Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie lance la conception d’un avion de commandement en cas de guerre nucléaire

© Sputnik . Sputnik / Aller dans la banque de photosL’Iliouchine Il-96
L’Iliouchine Il-96 - Sputnik France, 1920, 26.07.2021
S'abonner
Les États-Unis travaillent sur un missile de croisière stratégique à capacité nucléaire. Face aux risques éventuels de guerre nucléaire, la Russie se lance dans la conception d’un avion destiné à évacuer les dirigeants et le commandement des troupes en cas de destruction des infrastructures terrestres et satellitaires.

Les militaires russes élaborent un avion de commandement en cas de guerre nucléaire à Voronej, une ville située dans le sud-ouest de la Russie, a déclaré ce lundi 26 juillet à Sputnik une source du complexe militaro-industriel.

«Les forces aérospatiales russes recevront deux postes de commandement aérien basés sur l’Iliouchine Il-96-400M. L'un d’entre eux est en production», a indiqué cette source en précisant que le projet est baptisé «Zvéno-3S».

La commande d’un troisième poste de commandement aérien est à l’étude.

Ces avions devraient remplacer les Iliouchine Il-80 existants, construits en se basant sur l’avion de transport de passagers Iliouchine Il-86. Ils sont destinés à l'évacuation des dirigeants et du commandement du pays en cas de destruction des infrastructures terrestres et satellitaires.

La portée de vol du nouvel Iliouchine Il-96-400M doublera par rapport à son prédécesseur. Il pourra se ravitailler en vol et sera escorté par des chasseurs. Le système radio de l'avion permettra de transmettre des ordres aux troupes, notamment à l'aviation stratégique, à des lanceurs mobiles et des silos, à des sous-marins – tous porteurs d'armes nucléaires stratégiques – dans un rayon de 6.000 kilomètres.

Une menace nucléaire

Cette nouvelle intervient alors que les États-Unis sont considérés comme le leader mondial des dépenses en armes nucléaires. En 2020, Washington a dépensé plus de 37 milliards de dollars (plus de 31 milliards d’euros), indique le rapport de la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires publié le 7 juin.

Ensuite arrivent la Chine (10,1 milliards de dollars), la Russie (8 milliards de dollars), le Royaume-Uni (6,2 milliards de dollars) et la France (5,7 milliards de dollars).

En outre, les États-Unis élaborent actuellement le missile de croisière stratégique LRSO (Long-Range Standoff Weapon), à capacité nucléaire. Des représentants de Raytheon Technologies Corporation (RTX) ont annoncé le 1er juillet avoir signé un contrat avec le Pentagone pour la prochaine étape de développement, précise Reuters.

Deux milliards de dollars sont attribués à la société dans le cadre de ce contrat qui prévoit la fin des travaux vers 2027.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала