Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Légère embellie pour le bitcoin qui repasse au-dessus des 34.000 dollars

© Sputnik . Evguéni Byatov / Aller dans la banque de photosUne pièce avec un logo bitcoin
Une pièce avec un logo bitcoin  - Sputnik France, 1920, 26.07.2021
S'abonner
Le bitcoin a repris du poil de la bête ces derniers jours, finissant même par dépasser la barre des 34.000 dollars. Malgré les déboires de la cryptomonnaie, certains investisseurs gardent confiance.

Jamais vraiment remis de sa chute vertigineuse du 19 mai, où il avait temporairement perdu 30% de sa valeur, le bitcoin tente depuis de remonter la pente. Alors qu’elle était repassée sous le seuil des 30.000 dollars fin juin, la célèbre cryptomonnaie a retrouvé un peu d’oxygène pour accrocher les 34.000 dollars le 25 juillet, selon Binance.

La monnaie virtuelle profite des récentes annonces d’Elon Musk et Jack Dorsey. Les patrons de Twitter et de SpaceX ont en effet participé à une conférence commune sur la cryptomonnaie, le 23 juillet.

Elon Musk - Sputnik France, 1920, 22.07.2021
Une nouvelle apologie de la cryptomonnaie lancée par Elon Musk

Elon Musk y a réaffirmé que sa société Tesla accepterait de nouveau le bitcoin lorsque l’exploitation de celui-ci utilisera 50% de sources d’énergie renouvelable. Il a en outre admis posséder personnellement diverses cybermonnaies. Jack Dorsey a pour sa part tressé des louanges au bitcoin, déclarant qu’il pourrait jouer un grand rôle pour «l’avenir de Twitter».

Certains observateurs continuent donc d’envisager avec optimisme l’avenir de la plus célèbre des cryptomonnaies, malgré ses récentes déconvenues. Mike McGlone, stratège principal pour les matières premières chez Bloomberg Intelligence, ainsi déclaré que le bitcoin était plus susceptible d’aller toucher un jour la barre des 60.000 dollars plutôt que de s’effondrer à 20.000 dollars, propos rapporté par son collègue chez Bloomberg Eric Balchunas.

La Chine serre la vis

Ces derniers mois, le bitcoin a notamment pâti du tour de vis des autorités chinoises, qui ont décidé d’encadrer son exploitation. Pékin a en particulier décidé de démanteler plusieurs «fermes de minage», bâtiments regroupant de puissants ordinateurs qui permettent d’encrypter les transactions de bitcoin dans une blockchain.

En Malaisie, des opérations policières contre le minage, qui sape parfois le réseau électrique, ont également été menées.

Les annonces de Tesla, qui avait déclaré ne plus accepter les paiements en bitcoin, car trop polluants, avaient aussi porté un coup à la devise virtuelle, mi-mai. Même si le constructeur automobile a depuis tempéré sa position. En outre, le site Bitcoin.org, premier à promouvoir la cryptomonnaie avait été victime de cyberattaques début juillet.

D’autres acteurs publics ou privés ont cependant pris parti pour la devise virtuelle ces dernières semaines. Le Salvador a notamment décidé de donner un cours légal au bitcoin, ce qui permettra par exemple aux administrés de payer leur impôts ainsi. Le pays offrira en outre 30 dollars en bitcoins aux nouveaux utilisateurs du portefeuille numérique «Chivo» créé par le gouvernement.

La célèbre maison de vente aux enchères Sotheby’s a également ouvert récemment ses ventes de prestige aux cryptomonnaies.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала