Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des guillotines menaçant les élus favorables au pass sanitaire découvertes dans les Landes

© AFP 2021 SAMEER AL-DOUMYUn pass sanitaire
Un pass sanitaire  - Sputnik France, 1920, 27.07.2021
S'abonner
Le pass sanitaire entre en vigueur dans un climat de tensions parmi les Français. Cette colère s’est matérialisée avec virulence dans deux communes landaises. Des guillotines symboliques y ont été installées le 24 juillet pour menacer des élus favorables au pass sanitaire.

Des élus favorables au pass sanitaire ont été menacés par des guillotines, rudimentaires mais symboliques, dans les Landes, rapporte France Bleu.

​Une guillotine en bois haute de près de deux mètres et équipée d'une lame factice a été découverte samedi 24 juillet au matin sur le parking des commerces de l'espace Lamarque, près d'un cabinet médical, à Samadet, alors qu’une autre a été trouvée sur la place de l'hôtel de ville à Geaune.

Sur ces machines se trouvait un texte dénonçant le pass sanitaire et une liste des 300 élus de droite et de gauche qui avaient salué le 18 juillet «le courage des décisions prises par Emmanuel Macron» dans une tribune au Journal du dimanche (JDD).

Une Landaise fait partie de la liste de ces élus. Il s’agit de Pascale Requenna, maire d'Hagetmau, une commune située à une dizaine de kilomètres de Samadet et une vingtaine de kilomètres de Geaune.

La responsabilité pour cette menace symbolique a été revendiquée par le «comité Jean Moulin», qui déclare lutter pour le respect des droits fondamentaux des citoyens.

Contactée par France Bleu, la gendarmerie des Landes indique envisager l’ouverture d’une enquête.

La colère des anti-pass sanitaire ne faiblit pas

Cet acte intervient sur fond de mouvement d’opposition au pass sanitaire, dont l’extension a été définitivement adoptée par le Parlement, dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 juillet, dans le cadre d’un projet de loi.

Plus de 161.000 manifestants sont descendus dans les rues samedi 24 juillet alors que le 17 juillet, ce chiffre était déjà de plus de 114.000 personnes.

Selon un sondage Ifop pour le JDD publié lundi 26 juillet, un tiers des Français (35%) expriment un soutien ou de la sympathie pour les mobilisations contre la mise en place du pass sanitaire.

Une hausse de 11% par rapport au sondage Elabe «L'Opinion en direct» pour BFM TV diffusé le 13 juillet qui comptait 24% de Français totalement opposés à l’extension du pass sanitaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала