Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington et Pékin figent leurs positions lors de discussions en Chine

© AP Photo / Andy WongDrapeaux de la Chine et des USA
Drapeaux de la Chine et des USA - Sputnik France, 1920, 27.07.2021
S'abonner
Alors que rien n'indique qu'un sommet entre les présidents Joe Biden et Xi Jinping est en préparation et que des discussions à haut niveau diplomatique n'ont débouché lundi sur aucune annonce concrète, les deux camps se réclamant réciproquement des concessions pour améliorer leurs liens.

En amont du déplacement lundi de la vice-secrétaire d'Etat américain Wendy Sherman à Tianjin, dans l'est de la Chine, pour y rencontrer notamment le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, de hauts représentants américains avaient souligné que Washington accueillait favorablement la concurrence avec la Chine mais que des règles équitables et des garde-fous étaient nécessaires pour éviter un conflit frontal.

Cependant, en dépit d'indications émanant des deux camps selon lesquelles la réunion de Tianjin a été quelque peu cordiale, le ton des communiqués à l'issue des discussions s'est inscrit dans la lignée des vives tensions aperçues en mars en Alaska lors de la première réunion sino-américaine à haut niveau ministériel depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison blanche en janvier dernier.

Les deux plus grandes puissances économiques mondiales n'apparaissent pas disposées à négocier quoi que ce soit, préférant camper sur des listes pré-établies de doléances, même si la visite de Wendy Sherman n'a pas donné lieu à autant d'hostilité publique que lors de la rencontre entre le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et son homologue chinois.

Wendy Sherman a fait pression sur Pékin pour qu'il agisse concernant ce que Washington décrit comme des violations du droit international - répression à Hong Kong, "génocide" (selon le terme employé par les Etats-Unis) dans le Xinjiang et abus au Tibet.

"Il serait erroné de présenter les Etats-Unis comme cherchant ou sollicitant d'une manière ou d'une autre la coopération de la Chine", a dit aux journalistes un haut représentant américain après les discussions de Tianjin, citant des préoccupations mondiales comme le changement climatique et les questions de l'Iran, Afghanistan et Corée du Nord.

Un autre représentant américain a déclaré qu'il appartenait à la Chine de déterminer à quelle point elle était disposée à "effectuer le pas supplémentaire" pour régler les différends entre les deux camps.

Wang Yi a lui souligné que la balle était dans le camp des Etats-Unis. "Quand il s'agit de respecter les règles internationales, ce sont les Etats-Unis qui doivent repenser les choses", a dit le chef de la diplomatie chinoise dans un communiqué, exhortant Washington à retirer les sanctions et droits de douane unilatéraux imposés contre Pékin.

Dernièrement, le ministère chinois des Affaires étrangères a laissé entendre qu'il pourrait y avoir des préconditions pour envisager une quelconque coopération avec les Etats-Unis, une ligne vue par certains analystes comme à même de figer les positions et laissant peu de place à l'hypothèse d'une amélioration des relations bilatérales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала