Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un journaliste qui met en doute l’efficacité du vaccin face «au nouveau variant» interrompu en direct - vidéo

© AFP 2021 BERTRAND GUAYUne manifestation contre l'extension du pass sanitaire à Paris
Une manifestation contre l'extension du pass sanitaire à Paris - Sputnik France, 1920, 28.07.2021
S'abonner
La question de l’efficacité des vaccins utilisés actuellement en France face à «un nouveau variant» en automne est déjà «prise en compte politiquement par l’exécutif», a lancé sur LCI un chef adjoint d’Europe 1, Louis de Raguenel, avant qu’il ne soit interrompu par l’animateur.

Dans une émission consacrée au thème «Pass sanitaire – Le vrai du faux» sur LCI dans le cadre de 24h Pujadas, des représentants de différentes professions se sont penchés sur les particularités de l’application de ce document. Une prise de parole qui intervient alors que de nombreuses manifestations contre le pass sanitaire se déroulent en France.

Alors que le directeur délégué de la rédaction des Échos, Dominique Seux, a estimé que vers le mois de novembre la situation pourra complètement changer, son collègue d’Europe 1 Louis de Raguenel a lancé que «le pass sanitaire [allait] être périmé».

«Le vaccin qu’on se fait injecter - il y a plein de gens qui m’en voudront - ne sera sans doute plus efficace face au nouveau variant en septembre en octobre... C’est ce que j’ai entendu de médecins. En tout cas, c’est une question prise en compte politiquement par l’exécutif. Ils réfléchissent déjà pour savoir quoi dire face à cette possibilité», a poursuivi le chef du service politique adjoint à Europe1.

Cependant, il a été tout de suite interrompu par l’animateur, lequel a lancé:

«C’est pas un sujet qu’on comptait aborder.»

Il a ensuite donné la parole au Pr Jean-Louis Teboul, chef du service de médecine intensive et réanimation de l'hôpital Bicêtre (APHP). Celui-ci a tenu à clarifier certains détails dans la déclaration de M.de Raguenel:

«Pour l’instant, il n’y a aucune donnée pour penser qu’en septembre ou octobre les vaccins qu’on utilise ne seront pas efficaces pour un nouveau variant. Vous voulez dire "un autre encore"? On n’en est pas là du tout. On reste avec Delta, il est sensible aux vaccins qu’on utilise en France».

Efficacité des vaccins

Face à la progression rapide du variant Delta, une étude réalisée le 21 juillet par les autorités sanitaires britanniques a montré que le Pfizer était efficace à 93,7% contre les formes symptomatiques du variant Alpha et 88% pour le Delta, ceci après l’administration de deux doses.

L’efficacité de deux doses de l’AstraZeneca est évaluée à 74,5% contre les formes symptomatiques du variant Alpha et n’est que de 67% contre le Delta.

Il est précisé que l’efficacité chute surtout lorsqu’un patient n’a qu’une seule dose.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала