Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden

© Sputnik . Alexey Maychev / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France, 1920, 28.07.2021
S'abonner
«Une économie qui a des armes nucléaires et des puits de pétrole, rien d'autre»? Pour le Kremlin, Biden se trompe «fondamentalement» dans son analyse de la Russie, avec ses succès dans les innovations, l’agriculture et le secteur de la construction.

S’exprimant le 27 juillet au siège de la direction du renseignement national, Joe Biden a estimé que son homologue russe «a un vrai problème» puisqu'il est «à la tête d'une économie qui a des armes nucléaires et des puits de pétrole et rien d'autre». «Cela le rend encore plus dangereux selon moi», a-t-il ajouté.

Au lendemain de ces propos, le porte-parole de Vladimir Poutine a estimé que Joe Biden se trompait «fondamentalement» dans son analyse:

«Nous voyons ici une compréhension et une connaissance erronée de la Russie contemporaine. La Russie est une puissance nucléaire, mais une puissance nucléaire très responsable (...) et oui, nous avons un vaste secteur pétrolier et gazier. Mais affirmer que la Russie n'a rien d'autre est fondamentalement faux».

Selon M. Peskov, le Kremlin regrette que le Président américain n’ait pas reçu d’informations de qualité.

«Il n’y a pas seulement les armes nucléaires, bien que ce soit une sphère de très haute technologie qui se répercute dans la sphère civile, la production civile. C'est aussi l'énergie nucléaire avancée, c'est le développement de domaines innovants, c'est aussi l'agriculture la plus puissante, dont l'exportation est supérieure à l'argent que nous gagnons en livrant des armes. Le secteur de la construction affiche jusqu'à présent un rythme de développement très soutenu», a résumé le porte-parole du Kremlin.

Reprise du dialogue entre les deux pays

Le Président russe et son homologue américain ont repris le dialogue à l’occasion d’un sommet à Genève, en juin dernier, quelques mois après que Joe Biden a qualifié Vladimir Poutine de «tueur».

Ce premier entretien a été l’occasion d’examiner de nombreux problèmes, des consultations sur la stabilité stratégique au dossier de l’Arctique en passant par l’Ukraine. Il a notamment débouché sur la décision de faire revenir les ambassadeurs des deux pays à leur poste. En outre, les Présidents ont confirmé l’adhésion au principe de «tous perdants en cas de guerre nucléaire».

Et même si tous les problèmes sont loin d’être résolus, même si la rencontre n’a débouché sur aucun accord révolutionnaire, le dialogue a été qualifié d’«assez constructif» par Vladimir Poutine. Il a déclaré que l'image de Joe Biden dépeinte par les médias était «loin de la réalité».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала