Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Chaos dans le parlement italien, des députés révoltés contre le pass sanitaire se font poursuivre dans l’hémicycle

© AFP 2021 Andreas SolaroLe parlement italien
Le parlement italien - Sputnik France, 1920, 30.07.2021
S'abonner
Le vote d’un texte sur le pass sanitaire a semé la zizanie dans l’hémicycle italien. Des députés ont brandi des pancartes en signe d’opposition. Un élu s’est fait courir après.

Alors que l’extension du pass sanitaire avait déjà provoqué des débats houleux entre parlementaires français, les députés italiens se sont à leur tour écharpés sur la question. À Rome, les débats se sont ainsi tendus lors du vote d’un texte institutionnalisant le green pass, équivalent du pass sanitaire français, et prolongeant l’état d’urgence jusqu’au 31 décembre, rapporte La Stampa.

Plusieurs députés du parti Frères d'Italie ont notamment brandi dans l’hémicycle des pancartes proclamant «No Green Pass». L’occupation des lieux a duré plus d’une heure, forçant des employés du parlement à montrer les muscles. Le député Federico Mollicone a notamment été poursuivi dans les travées du palais Montecitorio, comme le montre une vidéo ayant circulé sur les réseaux sociaux.

Vantant ses réflexes d’ancien «basketteur», l’élu a plus tard confié au média Open que sa course visait à créer une «diversion» pour permettre à son groupe d’occuper l’hémicycle.

Les députés de Frères d'Italie avaient auparavant été échaudés par le refus d’un vote à bulletin secret, ayant trait à la constitutionnalité du texte de loi. Le chef du groupe au parlement, Francesco Lollobrigida, avait notamment dénoncé un texte contenant «des règles qui limitent les libertés individuelles».

Leur mouvement d’opposition a été hué par leurs confrères de l’opposition, aux cris de «honte à vous!», rapporte La Repubblica. Le vice-président de la Chambre des députés, Fabio Rampelli, a tenté de ramener ses pairs au calme, en vain. La séance a finalement dû être interrompue.

Manifestations contre le green pass

À l’instar de la France, l’instauration du pass sanitaire a provoqué des manifestations en Italie. Des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs grandes villes, comme Turin, Milan ou Palerme.

À Rome, des milliers de manifestants se sont retrouvés sur la piazza del Popolo. Plusieurs politiques y ont également fait le déplacement, notamment le parlementaire de la Ligue Claudio Borghi.

L’ancien député européen Florian Philippot, très critique sur l’extension du pass sanitaire en France, avait également fait le déplacement de l’autre côté des Alpes.

Le green pass devrait entrer en vigueur à partir du 6 août en Italie, pour fréquenter les restaurants, les musées, les piscines ou les cinémas. La mesure s’appliquera aussi aux grands événements sportifs ou aux concerts.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала