Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le commerce mondial menacé par les réseaux fluviaux non navigables du Brésil

Brésil  - Sputnik France, 1920, 30.07.2021
S'abonner
La sécheresse qui a rendu non navigable l’un des plus importants réseaux fluviaux du Brésil fait peser une menace sur le commerce mondial en coupant l’accès du marché à un grand fournisseur de matières premières, rapporte Bloomberg.

Alors que les pluies torrentielles submergent l’Europe, le Brésil est confronté à l'une des pires crises de l’eau en 91 ans: le gestionnaire du réseau national déplore qu’en juin les débits du bassin du fleuve Parana, dans le centre du pays, soient tombés au plus bas niveau jamais enregistré (55% de la moyenne historique).

Le deuxième plus grand système fluvial d'Amérique du Sud fournit de l'électricité et de l'eau au sud industrialisé du Brésil et soutient le niveau des rivières des pays voisins, où la sécheresse a également rendu la navigation difficile, relate Bloomberg.

Bloomberg indique que les problèmes d'eau au Brésil s'étendent bien au-delà de ses frontières en provoquant des perturbations de la chaîne d'approvisionnement en Argentine, le plus grand expéditeur de farine de soja au monde, et au Paraguay. Le Brésil est le premier exportateur de soja, de café et de sucre et le deuxième fournisseur de maïs et de minerai de fer.

Niveau d’eau insuffisant pour la navigation

Selon Luizio Rizzo Rocha, vice-président de la Fédération nationale des compagnies de navigation fluviale, le sous-bassin de Tiete-Parana par lequel on transporte des céréales vers les terminaux d’exportation est sur le point d’arrêter ses opérations. Il a ajouté que le niveau dans un secteur clé de la voie navigable, Anvanhandava, est tombé en dessous du minimum pour les bateaux.

Des précipitations inférieures à la moyenne ont créé des goulots d'étranglement pour la deuxième année consécutive sur la voie navigable Paraguay-Parana, qui est utilisée par le géant du minerai de fer Vale SA en tant qu’alternative de transport moins chère à la route et au rail. Les expéditions par voie fluviale sont au plus bas depuis 2010.

La récolte de café menacée

Outre la sécheresse, le Brésil a connu un froid inédit fin juillet qui a détruit en partie la future récolte de café.

Début juillet, les prix du café se sont déjà envolés suite à la sécheresse: dans certaines régions du Brésil il n’a pas plu depuis plus de six mois. Les experts prévoient la plus importante réduction de la récolte de ces 20 dernières années. Depuis le début de l’année, la production de café y a déjà diminué de 16%.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала