Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian

© Sputnik . Evguéni Kotenko / Aller dans la banque de photosDes combattants du bataillon Azov avant leur départ au Donbass (archive photo)
Des combattants du bataillon Azov avant leur départ au Donbass (archive photo) - Sputnik France, 1920, 31.07.2021
S'abonner
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, s’est dite étonnée par les propos récemment tenus par le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, sur les néonazis en Ukraine.

Les conclusions du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur les groupes néonazis en Ukraine sont absurdes, a déclaré ce samedi 31 juillet la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Lorsque des sénateurs français dirigés par […] Nathalie Goulet ont vu des enfants ukrainiens en train d’apprendre, dans le centre de Kiev, à assembler un fusil d’assaut sous la supervision de partisans de l'idéologie d'ultra-droite, et d’écouter les appels à aller dans le Donbass pour tuer, ils devraient être dans un état proche du choc. À présent, personne ne dira que la flambée de néonazisme en Ukraine est de la propagande russe», a indiqué Mme Zakharova sur Telegram.

Mme Goulet a ensuite appelé le ministère français des Affaires étrangères à réagir. Et la réponse signée par M.Le Drian, qui a reconnu l’existence du problème en notant que la popularité des néonazis en Ukraine n’était pas plus importante «que dans d’autres pays européens», est choquante, selon Mme Zakharova.

«Je suis choquée, car tout le monde connaît le bataillon Azov depuis longtemps, mais pas le fait qu'en Europe la situation est encore pire. Les enfants y sont initiés à une idéologie fratricide misanthrope, et les responsables français disent qu'en général c'est courant: on le fait partout en Europe», note Mme Zakharova.

Une autre partie du commentaire du ministère français semble aussi «absurde» et «risible», à son avis. Pour la diplomatie française, le fait que le Président Volodymyr Zelensky soit arrivé au pouvoir de manière démocratique prouve l'absence de néonazisme en Ukraine.

«Un homme est arrivé au pouvoir dans un pays européen de la manière la plus démocratique pendant les années 1930. Plus tard, il a conquis la moitié de la France, Paris doit s’en souvenir. Alors qu’il était au pouvoir, il n’y avait pas de néonazisme, c’était un nazisme ordinaire», a-t-elle rappelé.

Jean-Yves Le-Drian s’exprime sur les néonazis ukrainiens

Jean-Yves Le Drian a récemment estimé que s’«il existe des groupes néonazis en Ukraine, leur popularité et leur influence ne sont pas plus importantes que dans d’autres pays européens».

Il a ainsi répondu à la sénatrice UDI Nathalie Goulet qui, aux côtés de deux de ses collègues, avait visité fin mai l’Ukraine et avait constaté que les partis néonazis développaient «des activités de plus en plus visibles, y compris au centre de Kiev avec des stands de tir, des pratiques de montage et de démontage de kalachnikov, et des bureaux d’embrigadement de jeunes dans des milices qui se revendiquent clairement de l’idéologie nazie».

Bataillon Azov

Mme Goulet, qui a dénoncé ces activités «conjointes à l’entraînement de miliciens de suprématie blanche qui fomentent des attentats dans toute l’Europe, au nom du tristement célèbre régiment Azov», voulait savoir ce que la France faisait pour «éviter la contagion de cette idéologie mortifère».

Selon M.Le Drian, «le conflit dans l’est de l’Ukraine a effectivement mobilisé certains groupuscules extrémistes violents, mais la plupart ont, depuis, disparu».

Azov est l'un des soi-disant bataillons de volontaires financés de sources privées, qui a participé à l'opération militaire dans le Donbass. Kiev a plus tard déclaré qu'il ne devrait pas y avoir de groupes armés illégaux dans le pays. Le ministère de la Défense a invité ces bataillons de volontaires à rejoindre les rangs des forces armées. Azov est ainsi devenu une unité spéciale de la Garde nationale.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала