Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Disney: un personnage jugé comme n’étant pas assez gay par des associations LGBT

Disney - Sputnik France, 1920, 01.08.2021
S'abonner
Dans son nouveau film d’aventure Jungle Cruise, Disney introduit un héros qui révèle quasiment ouvertement son homosexualité, une première pour ce studio considéré comme conservateur. Dans La Belle et la Bête, en 2017, l'orientation sexuelle similaire d’un personnage n’était que sous-entendue.
Le nouveau film d'aventure de la société aux grandes oreilles, Jungle Cruise, est une sorte de première pour Disney, réputé être conservateur. Car l'un des personnages, interprété par Jack Whitehall, y révèle explicitement son homosexualité sans pour autant utiliser le mot «gay».
L’action du film se déroule en 1916, à bord d’un bateau naviguant sur l’Amazone. Le personnage en question se confie à son capitaine, joué par Dwayne Johnson, et lui explique avoir rompu plusieurs fiançailles, car ses «intérêts» résident «ailleurs».
L'absence du terme «gay» a cependant suscité des critiques sur les réseaux sociaux, révèle l'AFP. Dans un communiqué à l'agence, Jeremy Blacklow, directeur médias de divertissement au groupe de défense des droits LGBT GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation, ou Alliance gay et lesbienne contre la diffamation) a ainsi indiqué que «le sous-entendu de la scène fait qu'il est facile de passer à côté pour quiconque n'y attache pas d'attention particulière, ou pour ceux qui sont trop jeunes pour comprendre la référence».

Les LGBT toujours plus présents à l’écran

Disney semble faire un nouveau pas vers plus de représentation des LGBT dans ses films. Le tout premier personnage y paraissant homosexuel était Le Fou dans La belle et la bête (2017), au détour d’une danse. Le réalisateur Bill Condon avait révélé dans une interview que Le Fou était «ouvertement gay». Le film n’a pas été diffusé en Malaisie pour cette raison, Disney ayant refusé de retrancher la scène polémique, notait Première.
À la fin du film, Le Fou, incarné par Josh Gad, valse dans la salle du château et se retrouve quelques instants dans les bras d’un autre homme. En outre, son comportement tout au long de l’intrigue peut laisser entendre qu’il a des sentiments envers Gaston, le chasseur qui courtise Belle.

Une interprétation engagée

Dans un autre film récent, Luca de Pixar, une filiale de Walt Disney Studios, des militants LGBT décèlent une histoire d’amour entre de très jeunes homosexuels, des monstres marins se transformant en humains sur terre. Le réalisateur Enrico Casarosa a pourtant insisté, lors d'une conférence de presse, sur le fait que leur relation était purement platonique. «J'avais vraiment envie de parler d'une amitié qui a lieu avant que les histoires de petites copines et de petits copains ne viennent compliquer les choses», a-t-il déclaré, cité par Slate.fr.
Selon le GLAAD, il n'y a eu que 20 personnages LGBT dans les films diffusés par les majors l'an dernier, dont 30% étaient à l'écran pendant moins d'une minute, précise l'AFP.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала