Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un amiral américain décrit le cas où l’Otan tirerait sur des navires russes

© REUTERS / Ministère géorgien de l'IntérieurLe destroyer britannique HMS Defender en mer Noire (archives)
Le destroyer britannique HMS Defender en mer Noire (archives) - Sputnik France, 1920, 01.08.2021
S'abonner
Alors que Moscou constate une activité accrue des forces de l’Otan à ses frontières, un amiral américain a fait noter que les survols des avions russes en mer Noire pourraient être des tentatives pour «nous inciter à tirer en premier», mais que, «dans l'ensemble, ces interactions sont sûres et professionnelles».
L’un des amiraux américains les plus influents a expliqué dans quel cas les forces de l’Otan pourraient ouvrir le feu sur des navires russes en mer Noire.
«Les manœuvres agressives de la Russie autour des forces américaines et de l'Otan dans la mer Noire ces dernières semaines semblent destinées à provoquer une riposte», a déclaré Robert Burke, commandant des Forces navales des États-Unis Europe-Afrique, cité par Business Insider.
Selon lui, les membres de l'Otan et leurs partenaires opérant dans cette zone «sont constamment surveillés par des navires russes, et dans l'ensemble, ces interactions sont sûres et professionnelles».
«Nous n'allons pas le faire [tirer] en premier sans provocation», a souligné l’amiral.

Une zone sensible

Les forces de l'Otan ont mené des exercices dans la mer Noire de la mi-juin à la mi-juillet, dont le plus important, Sea Breeze, a engagé entre autres les armées ukrainienne et américaine et impliqué 32 navires et 40 avions de 32 pays. Dans les jours précédant cette manœuvre débutée le 28 juin, des avions russes ont effectué ce que les responsables occidentaux qualifient de «vols dangereux autour des navires de guerre de l'Otan dans la mer Noire», précise le média.
Or, les forces russes signalent régulièrement des interceptions d'avions de l'Alliance volant près de leurs frontières. Les tensions en mer Noire, devenue une zone d’intérêt particulier après le rattachement à la Russie de la péninsule de Crimée en 2014, se sont brusquement aggravées le 23 juin 2021. Moscou a alors annoncé avoir tiré des coups de semonce contre le destroyer britannique HMS Defender qui avait pénétré dans ses eaux territoriales.
Le lendemain, le 24 juin, un incident impliquant la frégate de la Marine royale néerlandaise HNLMS Evertsen (F805) et des aéronefs militaires russes a eu lieu dans la même zone. Des chasseurs SU-30 et des bombardiers SU-24 ont survolé le navire. «Les vols des avions russes ont été effectués conformément aux règles internationales d’utilisation de l’espace aérien» après que «les moyens de surveillance des navires de l’Otan de la Flotte de la mer Noire ont détecté que la frégate Evertsen, qui se trouvait dans les eaux neutres, a changé de direction et s’est dirigée vers le détroit de Kertch», a précisé la Défense russe.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала