Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Malgré un sentiment de culpabilité, un Français sur quatre a cette mauvaise habitude

© Photo pixabay / cocoparisiennesac de déchets dans la rue
sac de déchets dans la rue - Sputnik France, 1920, 06.08.2021
S'abonner
Un Français sur quatre avoue se permettre de jeter des déchets par la fenêtre de sa voiture sur l’autoroute, même au prix d’un sentiment de culpabilité, constate une enquête.
En pleine saison des vacances, alors que les uns s’apprêtent à rentrer et d’autres font leurs bagages pour prendre la route, notamment en voiture, une étude Ipsos révèle que plus d'un Français sur quatre (28%) jette des déchets par la fenêtre de son véhicule sur l’autoroute. La bonne nouvelle: il s’agit d’une baisse par rapport à 2020. La mauvaise: cette baisse n’est que de deux points.
Qui plus est, 40% des Français admettent qu’il leur arrive de jeter des déchets sur la voie publique, soit deux points de plus qu’en 2020. Le jet de mégot reste très fréquent: un fumeur sur quatre se débarrasse de ses mégots par la fenêtre de la voiture et 14% les abandonnent sur le trottoir ou dans le caniveau.
Dans l'Aude, 850 hectares de végétation ont été ravagés par les flammes le 24 juillet avec comme origine présumée, selon les pompiers, un mégot mal éteint jeté depuis l’autoroute.

La «jettomanie»

La Fondation VINCI Autoroutes a lancé le 30 juillet une nouvelle campagne de sensibilisation du grand public et interroge sur cette mauvaise habitude, qualifiant les adeptes de cette dernière de «jettomanes» et proposant à la fin une solution simple et efficace au problème… la poubelle.
En effet, chaque jour, en moyenne 25 tonnes de déchets sauvages sont ramassées par des ouvriers autoroutiers qui se mettent en danger.

Malgré un sentiment de culpabilité

Autre point d’inquiétude par les temps de pandémie qui courent: les masques. Environ 4% des Français (jusqu’à 7% parmi les moins de 35 ans) les jettent sur la voie publique, soit l’équivalent de près de deux millions de personnes rapportées à l’ensemble de la population. Pourtant, ceux qui jettent leurs déchets hors des poubelles ressentent de la culpabilité (58%), alors que seulement 24% minimisent la portée du geste, le qualifiant de «pas grave» ou machinal.
L’étude évoque également d’autres écogestes du quotidien et constate que «certaines bonnes pratiques se systématisent». Ainsi, 81% des Français disent éteindre la lumière lorsqu’ils quittent une pièce (contre 69% en 2015), 72% coupent l’eau en se brossant les dents (63% en 2015) et 72% trient systématiquement leurs déchets (65% en 2015). Ce dernier chiffre s’élève jusqu’à 91% pour un tri régulier.
Toutefois, les Français deviennent moins scrupuleux dès qu’ils se retrouvent loin de chez eux. Ainsi, ils sont 84% à le faire sur leur lieu de vacances (dont seulement 58% toujours). En outre, 72% le font sur les aires d’autoroute (dont 44% toujours), soit 19 points de moins que dans leur vie quotidienne.
Enfin, établissant une liste des pays les plus propres parmi huit pays d’Europe, les Français accordent le leadership à la Suisse (70%), la Suède (58%) et l’Allemagne (36%). Ils ne classent leur propre pays que cinquième (7%).
L’enquête a été réalisée du 17 au 22 juin 2021 par internet auprès 2.181 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала