Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Appel au «lynchage» d’un policier sur Snapchat à Marseille: un suspect interpellé

© Sputnik . Oxana BobrovitchDes policiers
Des policiers - Sputnik France, 1920, 07.08.2021
S'abonner
L’auteur présumé d’appels numériques à tuer un policier a été arrêté à Marseille. La situation, provoquée par le décès d’un jeune blessé par balle par un policier, a attiré l’attention du ministre de l’Intérieur et du syndicat Alliance police nationale, la cité phocéenne connaissant une forte hausse de violences cet été.
Un individu, suspecté par la police de Marseille d’avoir diffusé sur Snapchat plus tôt cette semaine des menaces de mort vis-à-vis d’un gardien de la paix, a été interpellé vendredi 6 août.
Gérald Darmanin a commenté la situation, soulignant l’importance d’assurer la protection des policiers en France.
​Le syndicat Alliance police nationale a exprimé son soutien au policier, cible d’«une chasse à l’homme numérique» et d’une «vendetta».

Un mort de plus sur fond de flambée des violences

Une photo de l’agent accompagnée de menaces de mort a été diffusée sur Snapchat suite à un incident ayant lieu dans le quartier de La-Belle-de-Mai à Marseille le 4 août.
Ce jour-là, des policiers essayent de contrôler une voiture conduite par un jeune homme qui, selon les forces de l’ordre, avait refusé d’obtempérer un jour plus tôt, heurtant légèrement un policier en prenant la fuite.
L’individu a de nouveau essayé de s’enfuir ; mais un gardien de la paix a fait usage de son arme, atteignant l’intéressé qui est décédé jeudi 5 août des suites de ses blessures.
L’agglomération marseillaise connaît une hausse importante des violences depuis le début de l’été, constatent les forces de l’ordre.
L’une des raisons principales de l’insécurité qui règne actuellement dans la cité phocéenne s’explique par les multiples conflits entre différents trafiquants de stupéfiants qui se règlent fréquemment par les armes.
Les règlements de comptes sanglants entre dealers marseillais persistant depuis plusieurs années, des groupes d’habitants des quartiers les plus touchés exhortent les autorités à prendre des mesures urgentes, dont un renforcement des dispositifs policiers et l’instauration d’un couvre-feu dans certains quartiers de Marseille.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала