Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Je n’ai pas pu me contrôler»: une Russe poursuit McDonald’s en justice pour une publicité

CC BY 2.0 / Mike Mozart / McDonald's
McDonald's - Sputnik France, 1920, 07.08.2021
S'abonner
Une Russe a décidé d’attaquer McDonald’s en justice, qu’elle accuse d’avoir gâché son jeûne orthodoxe à cause d’une publicité sur un cheeseburger. Elle réclame 12 euros de dédommagements à l’enseigne.
Pendant 16 années d’affilée, Ksenia Ovtchinnikova, une Russe chrétienne orthodoxe, a parfaitement respecté son carême, lequel lui interdit de manger de la viande et des produits laitiers, mais McDonald’s en a décidé autrement. Elle a décidé d’attaquer l’enseigne américaine en justice, car celle-ci serait responsable de la violation de son jeûne en l’ayant influencée via une publicité.
D’après la déclaration de Mme Ovtchinnikova, les faits se sont produits en 2019 à Omsk, ville de Sibérie d’un million d’habitants. N’ayant pas mangé de viande depuis un mois, elle y aurait aperçu une bannière publicitaire de McDonald’s pour un cheeseburger et des nuggets de poulet, ce qui l’aurait «forcée» à en consommer. Elle réclame désormais 1.000 roubles à la branche russe de McDonald’s pour la dédommager de ce préjudice moral. Au taux de change actuel, cela revient à environ 12 euros.
«Quand j’ai vu la publicité, je n’ai pas pu me contrôler, je me suis rendue au McDonald’s et j’ai acheté un cheeseburger. Je considère que les actions de McDonald's constituent une violation de la loi sur la protection des droits des consommateurs», a-t-elle notamment écrit dans sa déclaration, dont le dépôt a été confirmé à Sputnik par un tribunal moscovite.
Ce dernier précise toutefois que des erreurs ont été constatées dans le texte de Mme Ovtchinnikova, ce qui laisse sa demande classée sans suite pour l’instant. La plaignante peut encore corriger sa déclaration.
Cette affaire insolite a fait le tour du pays, et est même reprise par des médias internationaux, au point de faire réagir l’Église orthodoxe russe. Dans un commentaire à Sputnik, le patriarcat moscovite suggère à cette chrétienne d’aller se confesser plutôt que de s’attaquer à la chaîne de restaurants.

Procès contre McDonald’s

Depuis sa création en 1940, la célèbre enseigne a été poursuivie de nombreuses fois, que ce soit pour ses marques déposées, ses produits, ses publicités, ou autres. En mai dernier, elle a par exemple été accusée de discrimination raciale aux États-Unis, car elle ne diffuserait pas assez ses publicités dans des médias détenus par des personnes noires.
La réclamation a été portée par Byron Allen, un noir propriétaire de plusieurs chaînes télévisées. Celui-ci affirme que McDonald’s, dont 40% de la clientèle américaine est noire, ne consacre que cinq millions de dollars en publicités aux médias détenus par cette communauté, sur un budget annuel publicitaire d’1,6 milliard de dollars.
L’un des procès les plus marquants visant McDonald’s est celui qui l’a opposé à Stella Liebeck en 1994. Cette Américaine, âgée de 79 ans à l’époque, avait réclamé près de trois millions de dollars après qu’un employé lui a accidentellement renversé un café dessus, causant des brûlures au troisième degré. La cliente a obtenu 600.000 dollars. Depuis cette affaire, McDonald’s a revu la procédure de préparation de son café, jusque-là chauffé à une température proche du point d’ébullition, ce qui causait de nombreux incidents.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала